Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso : le bureau des Hauts-Bassins installé

Le président national du haut conseil des transporteurs du Burkina Faso, Adama Ouédraogo, a procédé à l’installation du bureau régional des Hauts-Bassins de ladite structure ce dimanche 7 juin 2020 à Bobo-Dioulasso.

Fort de seize (16) membres, le bureau régional des Hauts-Bassins du haut conseil des transporteurs du Burkina Faso est présidé par El hadj Amadé Sawadogo.

Avec son équipe et l’ensemble des acteurs du secteur des transports de la région, Amadé Sawadogo dit mesurer l’ampleur de la tâche à lui confiée. Pour ce faire, il s’est engagé à travailler à faire rayonner la structure dans la région et ce, pour le bonheur des acteurs.

Du reste, il désire placer son mandat sous le signe de la renaissance et du renouveau du secteur des transports autour de la cohésion entre les acteurs.

Créé le 14 mars 2020 en effet, le haut conseil des transporteurs du Burkina Faso se veut selon ses premiers responsables, la seule structure habilitée à s’exprimer au nom des acteurs. « Elle est l’interface entre les acteurs du secteur et les partenaires, les institutions étatiques ainsi que les organisations supra-nationales » affirme le premier vice-président, Amadouba Ouattara.

L’installation du bureau régional des Hauts-Bassins selon lui, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté d’implanter la faîtière dans le paysage national et ce, dans le but de répondre aux attentes de ses membres.

Ainsi, Adama Ouédraogo, président national du HCT-BF, a exhorté le bureau régional des Hauts-Bassins mais surtout l’ensemble des acteurs, à se donner la main pour dit-il, faire rayonner la structure « pour le bien de tous ».

Patron de la cérémonie, le ministre des transports, par la voix de son représentant en la personne du directeur régional des Hauts-Bassins, a félicité le bureau régional du HCT-BF et l’invite à travailler « en parfaite harmonie » pour le développement du secteur des transporteurs qui, selon lui, est le poumon de l’économie du pays.

JK

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire