Gestion des élections : le conseil constitutionnel forme ses membres et son personnel administratif

Après Ouagadougou les 28 et 29 juillet et Koudougou les 22 , 23 et 24 septembre dernier , Bobo Dioulasso accueille à partir de ce lundi 26 octobre à l’hôtel Ran Somkieta l’atelier de renforcement des capacités des membres et du personnel administratif du Conseil Constitutionnel en matière de gestion des élections.

Selon le président du conseil constitutionnel Kassoum Kambou qui a présidé la cérémonie, le présent atelier s’inscrit dans la logique d’une gestion au mieux du contentieux électoral dans toutes les étapes.

Le contexte sécuritaire actuel du Burkina a conduit le législateur à modifier le Code électoral ce qui constitue un grand défi pour le conseil constitutionnel.

Trois jours durant, les participants à cet atelier vont surtout s’approprier les nouvelles dispositions de la loi électorale. « Cette appropriation est très importante en ce sens qu’ elle renforcera les capacités des participants en vue d’une gestion efficace  du contentieux électoral ; contentieux dont une étape vient d’être franchie avec la publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et les décisions sur l’éligibilité d’un certain nombre de candidats ainsi que sur la validité de certaines listes de candidatures aux élections législatives » a laissé entendre le président du conseil constitutionnel.

La phase la plus difficile sera entamée le jour des votes avec le contrôle du scrutin sur le terrain. C’est à partir de ce contrôle que le CC se prononcera, entre autres, sur la sincérité du scrutin.

En tant que juge électoral, juge de la sincérité du scrutin et des résultats, le CC à des pouvoirs qui ne sont pas illimités. « Quelle est l’étendue de ses pouvoirs? Quelles en sont les limites ».  Voici des questions qui seront étudiées également au cours du présent atelier.

Dans leurs activités juridictionnelles, les membres du CC sont appuyés par le greffe qui a aussi un rôle important à jouer dans la gestion du contentieux électoral.

Au cours de cet atelier, les formateurs vont revenir sur les différents aspects de ce rôle toujours dans l’optique de permettre une gestion sereine du contentieux à tous les niveaux au sein du CC.

Notons que cet atelier se tient grâce au soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et l’appui financier du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères dans le cadre du Fonds français de Solidarité pour les Projets Innovants.

Ben Idriss

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire