Génération Zida pour la patrie : « Le retour de Zida est un impératif »

Après Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, Koudougou et Dédougou, la Génération Zida pour la Patrie s’est rendu les 5 et 6 avril 2019 respectivement dans les régions des Cascades et du Sud-ouest.

Depuis la sortie médiatique de leur champion, Yacouba Issac Zida, au cours de laquelle il a confirmé l’idée d’une éventuelle candidature à la présidentielle, la Génération Zida pour la Patrie est galvanisée. Elle poursuit donc la mobilisation dans les régions du Burkina.

A Banfora comme à Gaoua comme dans ls précédentes régions, le mouvement avait un seul message. Réitérer son appel à Yacouba Isaac Zida en exil au Canada à revenir au bercail pour briguer la magistrature suprême en 2020.

                                                                          Zida « la solution »

Les arguments de valeur qui plaident en faveur de leur champion, ils n’en manquent pas. « Le retour de Yacouba Isaac Zida est un impératif » a clamé Sayouba Ouédraogo, coordonnateur national du Mouvement.

Et d’ajouter, « Zida est un expert des situations de crise qui jouit d’une riche expérience. Il peut trouver une solution à la situation sécuritaire. Il est donc la solution pour un Burkina Faso meilleur ». « Zida a montré tout son patriotisme en remettant le pouvoir à un civil après l’avoir géré 3 semaines durant. Peu de gens, surtout militaires, peuvent faire cela. Tout cela montre que l’ancien Premier ministre est un homme intègre et digne de confiance » a insisté Sayouba Ouédraogo.

C’est pourquoi, à Banfora tout comme à Gaoua, Sayouba Ouédraogo et ses camarades ont invités les jeunes à se joindre à ceux des autres régions pour disent-ils, aider Zida à faire face « aux forces du mal ». « Il est de notre responsabilité de barrer la route aux malfaiteurs » lancent-ils.

                                                La sortie médiatique de Zida, un coup de pouce

A la question de savoir si la sortie médiatique de Yacouba Isaac Zida sur France 24 est la réponse à leur appel, Sayouba Ouédraogo répond : « Ce n’est pas encore la réponse à notre appel. Toutefois, c’est une sortie qui nous réconforte dans notre conviction et nous nous sentons concernés. Nous avons fait un travail de mobilisation pour lui dire de rentrer au Burkina et de se présenter candidat à l’élection présidentielle de 2020. Et au regard de toute cette mobilisation, nous croyons qu’il va effectivement rentrer et nous attendons qu’il réponde à notre appel ».

Convaincus de la noblesse de leur action puis galvanisés par la sortie médiatique de leur champion, Sayouba Ouédraogo et ses camarades ont pris l’engagement de sillonner l’ensemble des 13 régions du pays pour véhiculer leur message afin d’inciter les populations à adhérer à leur initiative.

Aussi, ils ont demandé aux jeunes de ces 2 régions comme ceux des précédentes, de mettre en place des cadres de concertation, de discussion et d’échanges sur des projets politiques en s’inspirant du livre « je sais qui je suis » de Yacouba Isaac Zida.

Jack Traoré

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire