Projet de fusion des partis Sankaristes : Les raisons expliquées aux militants de Bobo

image_pdfimage_print

Le président de l’UNIR/PS, Maître Bénéwendé SANKARA  a présidé à Bobo-Dioulasso, le samedi 02 octobre 2021, une assemblée générale des partis ” Sankaristes ” qui prennent part à la fusion.

Il était question selon le Président Sankara, de donner la parole à la base pour qu’elle se prononce sur le processus de fusion qui est en cours.

Rappelons que ce processus a débuté depuis le 20 décembre 2020 par la mise en place d’un comité d’organisation de 09 membres, tous bords confondus.

Au dire de Michel Badiara,  président du comité d’organisation de l’AG de Bobo, trois éléments ont motivés les plus hauts responsables des partis Sankaristes à s’unir : « Premièrement, ce sont des partis de gauche d’obédience Sankariste. Deuxièmement, ils aspirent à une alternance Sankariste et enfin, ces partis soutiennent le programme de l’actuel Président Roch Marc Christian Kaboré dans la majorité ».

L’AG de Bobo s’inscrit dans une série d’AG Provinciales qui va aboutir sur le congrès de la fusion qui est prévu les 30, 31 octobre et 1er novembre 2021 à Ouagadougou.

A la faveur du processus de démocratie, plusieurs partis Sankaristes ont vu le jour au Burkina Faso. Plusieurs scénarios pour unifier ces partis ont été tentés mais n’ont jamais abouti. La faute, selon Maître Sankara, au régime Compaoré qui a de tout temps travaillé à diviser les « Sankaristes ».

« Avec l’insurrection, qui est une insurrection Sankariste, on croyait que le moment était propice, mais les appétits des élections de 2015 ont encore contribué à diviser le mouvement. Toutes les expériences ayant échoué, nous allons maintenant passer par la base, car l’unité ne se décrète et ne s’impose pas, il faut aller avec le cœur », dira Maître Bénéwendé Sankara.

Il appartient désormais aux militants à la base de faire les critiques et les autocritiques sans langue de bois pour aboutir à une véritable union.

Et si cette union se concrétise, le Président Sankara reste convaincu que la conquête du pouvoir d’Etat est possible pour les Sankaristes.

« Les Sankaristes doivent se pardonner et s’unir, si nous franchissons ce pas, le peuple va nous faire confiance parce que ce peuple-là, a besoin d’une gouvernance Sankariste » s’est convaincu Maître Sankara avant de faire savoir aux militants que c’est la base d’un parti qui donne la force au sommet. «Si la base adhère, le sommet est obligé de suivre », a-t-il conclu.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.