FPDCT: le directeur général à l’écoute du personnel

Le personnel du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) tient du 22 au 23 juillet 2019 à Ziniaré dans le Plateau central son assemblée générale. Première du genre depuis l’existence du Fonds, elle a pour objectif d’examiner les conditions de vie et de travail du personnel. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le lundi 22 juillet sous la présidence du directeur général, Bruno Dipama.

Le personnel a profité de cette rencontre pour porter à la connaissance du DG leurs préoccupations

Après une décennie d’existence, il était nécessaire, selon Bruno Dipama, directeur général du Fonds permanent, de faire une introspective pour examiner les conditions de vie et de travail de ses agents; d’où, la tenue de cette rencontre.

Outre cette assemblée générale, il est prévu au cours de ces deux jours de travaux, la traditionnelle rencontre trimestrielle entre la direction générale et les agences régionales du FPDCT, l’examen de la mise en œuvre des activités du plan de travail annuel du Fonds mais aussi des activités contenues dans le plan de travail et le budget annuel des guichets spécifiques.

L’examen de la situation budgétaire pour ce qui concerne les six mois déjà écoulés et d’autres questions liées au fonctionnement et à l’organisation du Fonds seront à l’ordre du jour. Aux dires du Dg Dipama, il s’agira pour les participants, au regard des missions à eux assignées, de voir comment le travail sera organisé pour être encore plus performant et faire face aux défis futures. 

Des préoccupations, le personnel entend les soumettre au premier responsable de la structure pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. A entendre le représentant du délégué du personnel, Jacques Kaboré, le Fonds est actuellement en pleine réforme d’où l’inquiétude des agents qui veulent savoir le sort qui leur est réservé.

Aussi, la question sécuritaire est une des préoccupations des agents étant donné que le Fonds est représenté sur le territoire national à travers des agences régionales. Le personnel souhaite que la direction générale lui donne des orientations afin de s’adapter à la situation car pour M. Kaboré, ‹‹le développement doit se poursuivre››. 

L’agence régionale de Ziniaré comme toutes les autres agences du Fonds est chargée de la communication des droits de tirages pour les collectivités territoriales, de la réception des requêtes et de leur traitement, de l’élaboration des projets de contrat de financement et de tout ce qu’il y a comme dossier de décaissement.

Mais, tout comme du côté du délégué du personnel, la cheffe d’agence du Fonds du Plateau-central, Rita Ouédraogo a soulevé quelques préoccupations telles qu’un manque de matériels informatiques et de chauffeur à leur disposition. ‹‹Nous disposons d’un véhicule mais pas de chauffeur pour aller sur le terrain. Nous sommes obligés de demander aux autres structures de mettre des chauffeurs à notre disposition›› déclare-t-elle.

La rencontre a été salué par le personnel

A cela s’ajoute selon elle, la non-maîtrise de formulation de projets par les communes. Tout en saluant cette initiative, elle espère qu’à la fin des travaux, les préoccupations du personnel trouveront un écho favorable.

Pour trouver cet écho, le DG Bruno Dipama a invité tout le personnel à participer activement aux travaux, pour qu’au sortir, ils puissent avoir un document d’orientation qui va leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie et de travail et surtout d’accroître les performances du Fonds. Toute chose qui fera la fierté des tutelles et des collectivités territoriales dont ils ont la charge d’accompagner, a conclut M. Dipama.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire