Formation et entrepreneuriat des jeunes à Bobo: l’énergie solaire photovoltaïque au cœur d’une formation

Organisée par l’entreprise de technologie des énergies renouvelables solafrique, une formation de 15 jeunes de la région des Hauts-Bassins en énergies renouvelables a pris fin ce vendredi 3 juillet 2020. La cérémonie de clôture de cette activité a été présidée par le directeur régional de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes de la région des Hauts-Bassins, Loé Adama Traoré.

Apprendre aux jeunes les systèmes d’installations des énergies renouvelables et leurs enjeux dans leurs formations et projet est le principal objectif de cet atelier de formation organisé par l’entreprise de technologie des énergies renouvelables Solafrique au profit de 15 jeunes de la région des Hauts-Bassins. Selon le directeur général de solafrique Asso Ouêdui Ernest, cette formation des jeunes a été à 100% pratique.

L’énergie solaire photovoltaïque est un métier d’avenir, surtout pour l’Afrique où l’énergie renouvelable commence à prendre le dessus sur les autres formes d’énergies, en est-il convaincu.

Pour mieux en profiter, souligne-t-il, il est juste de former les jeunes afin qu’ils puissent faire des installations de qualité au bonheur de la population.

Directeur régional de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Loé Adama Traoré estime que cette formation des jeunes en énergie solaire photovoltaïque contribuera au développement de leurs compétences.

Toute chose qui selon lui, favorisera leur employabilité et surtout la création d’entreprises. Ainsi, il fait noter que l’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre d’une recommandation issue du dialogue Etat-secteur privé qui mettait ces genres d’actions dans le compte de la responsabilité sociétale des entreprises.

Pour que cette formation soit bénéfique aux participants, le directeur régional de la jeunesse a promis que ces jeunes seront suivis et pour ce faire, il les a conseillés de se constituer en groupes pour que l’accompagnement soit collectif.

Ainsi pour joindre l’utile à l’agréable, l’entreprise initiatrice de la formation a offert du matériel d’installation aux participants.
Yacouba Zongo qui a participé à l’atelier s’est réjoui de la formation qui lui a éclairé sur l’importance de l’énergie solaire photovoltaïque.

Souhaite-t-il maintenant l’accompagnement des autorités pour mettre effectivement en oeuvre ce qu’ils ont appris.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire