Fonds covid-19 pour les PME : une campagne d’information et de sensibilisation des acteurs de la filière anacarde

En collaboration avec le conseil burkinabè de l’anacarde (CBA), l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP/PME) organise une campagne d’information et de sensibilisation sur le mécanisme de financement des acteurs de la filière par le fonds covid. Cette campagne sous forme de tournée dans les différentes zones productrices de noix d’anacarde, va se tenir du 02 au 09 octobre. Ainsi, la cérémonie de lancement de cette campagne a eu lieu dans la matinée de ce vendredi 02 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso en présence de plusieurs acteurs de la filière anacarde.

Mettre les principaux acteurs au même niveau d’information sur les mécanismes de financement public de la filière anacarde est le principal objectif visé par cette campagne.

Directeur général du conseil burkinabè de l’anacarde, Joseph Zerbo

Ainsi plusieurs localités productrices de noix d’anacarde seront touchées par cette campagne de sensibilisation et d’information. Et c’est Bobo-Dioulasso qui a été le lieu du top de départ de cette initiative.

Pour le directeur général du conseil burkinabè de l’anacarde, Joseph Zerbo, cette campagne va permettre aux différents acteurs de la filière d’être imprégnés des critères et des conditions d’accès aux financements de même que les opportunités d’investissements à travers le fonds Covid mis en place par le gouvernement. « Cette rencontre de ce matin vise à se pencher sur les ressources mises à la disposition de l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP/PME) pour accompagner les entreprises en général. Mais nous en tant que conseil burkinabè de l’anacarde, on a pensés que c’était bon de pouvoir faire bénéficier cette opportunité aux acteurs de la filière anacarde. C’est ce qui justifie cette rencontre avec les acteurs de la filière » a expliqué Joseph Zerbo.

Directrice régionale de l’ouest de l’AFP/PME, Sita Bounia a fait savoir que pour l’année 2020, ce sont 3 milliards de FCFA qui seront mis à la disposition des acteurs et 1 milliard pour l’année 2021 et ce, dans le cadre du soutien du gouvernement aux petites et moyennes entreprises pour assoupir les effets néfastes de la Covid-19. « Le mécanisme est très simple. Il s’agit de monter un dossier et déposer auprès de l’AFP/PME. Le dossier est par la suite étudié et s’il répond aux critères, l’auteur du dossier bénéficie du financement et nous l’accompagnons pour la gestion. Ce qui est intéressant, c’est le taux d’intérêt qui est très raisonnable car il est de 3,5% » a fait savoir la directrice régionale de l’ouest de l’AFP/PME, Sita Bounia.

Les participants à la rencontre d’information et de sensibilisation

Bénéficiaires du financement, les commerçants de l’anacarde des Hauts-Bassins, ont par la voix de leur secrétaire général, Adama Rabo, salué l’initiative.

Pour eux, avec la maladie, les partenaires exportateurs des noix d’anacarde n’ont plus accès au pays. Et cela a, selon Adama Rabo, bloqué leur activité. Avec ce financement, espèrent-ils pouvoir redorer leur blason en attendant que la situation se stabilise.

Notons qu’après Bobo-Dioulasso, c’est aux tours de Banfora, Léo et Gaoua de recevoir la mission de sensibilisation et d’information des acteurs de la filière anacarde sur la possibilité de bénéficier du financement du fonds Covid mis à la disposition des petites et moyennes entreprises par le gouvernement.

Abdoulaye Tiénon    

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire