Finance publique au Burkina: Le CERA-FP propose sa recette pour une justice fiscale

Le centre d’étude et de recherche appliquée en finance publique (CERA-FP) a animé une conférence de presse ce jeudi 24 février 2022 à Ouagadougou. Objectif, présenté aux medias les résultats, une analyse citoyenne du système fiscal burkinabè. C’était en présence des premiers responsables de la structure, d’acteurs du monde fiscal et de partenaires au CERA-FP.

Le centre d’étude et de recherche appliquée en finance publique (CERA-FP) est une structure qui œuvre à la promotion de la transparence dans la gestion des ressources publiques.

Et c’est dans ce rôle de veille citoyenne que la structure, en collaboration avec l’ONG OXFAM au Burkina et l’AFD, a planifié et mis en œuvre un projet de « renforcement des bonnes pratiques et des mobilisations citoyennes en faveur de politiques publiques adaptées à  la réduction des inégalités au Sahel ».

Ce projet s’inscrit dans le cadre global des efforts de la société civile burkinabè en faveur de la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels.

C’est ainsi que le CERA-FP a réalisé une analyse sur l’équité du système fiscal appelée « document de position sur l’équité du système fiscal ».

Et c’est ce document que la structure a tenu à présenter aux professionnels des medias à travers une conférence de presse. L’objectif est de partager sa lecture du système fiscal burkinabè en vue d’interpeller les décideurs pour une politique fiscale plus progressive.

Le but est aussi de présenter les résultats de ses analyses qui ont abouti à des recommandations formulées pour l’amélioration du système fiscal en faveur des plus vulnérables.

A terme, le CERA-FP selon son secrétaire exécutif Herman Doanio, principal conférencier du jour, vise une égalité fiscale au Burkina Faso pour un développement harmonieux du pays. Pour ce faire, il a invité les autorités politiques à se pencher sur leurs propositions pour repenser le système fiscal en vigueur afin qu’il puisse faire face à la concurrence fiscale étrangère.

Et pour le secrétaire exécutif, la conférence de presse autour de leur étude du système fiscal national vise à susciter un débat public autour de la question afin qu’elle puisse se rendre intéressante aux yeux des décideurs politiques.

Il a toutefois invité tous les burkinabè à s’approprier la question de l’égalité fiscale pour une société burkinabè beaucoup plus équitable. Toute chose qui, selon les conférenciers, renforcera davantage la confiance des contribuables dans l’Etat, gage d’un développement durable.

Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap