Finale de la coupe de l’espoir : Majestic FC se hisse sur la plus haute marche du podium

Le tournoi de football dénommé « coupe de l’espoir » a connu son épilogue le lundi 21 septembre 2020, sur le terrain « môgô ma môgô wélé » au secteur 12 de Bobo- Dioulasso. A l’issue du temps réglementaire de cette finale, c’est Majestic FC, qui, devant Leader FC, a pu tirer son épingle du jeu en s’imposant par le score d’un but à zéro (1-0). « Le collectif des jeunes pour le développement de Bobo », l’association initiatrice du tournoi, a pu mener à bien cette activité grâce à l’accompagnement de partenaires comme CIMAF.

Pour la deuxième fois consécutive, Majestic FC s’adjuge le trophée du vainqueur de la coupe de l’espoir. Cette fois-ci, c’était face à Leader FC, après un match très disputé de 2×25 minutes.

Les officiels ont suivi avec attention, le déroulement de la partie

Des occasions, il y en a eu de part et d’autre tout au long de la première période de la rencontre, mais aucune des deux équipes n’a pu placer la balle au fond des filets. C’est donc sur un score de zéro but partout qu’elles sont allées à la pause.

La délivrance de Majestic FC interviendra 15 minutes après le début de la 2nde mi-temps avec son dossard 4, Ahmed Dicko. Dès lors, Leader FC, désireuse de remettre les pendules à l’heure, a commencé à exercer une pression sur Majestic FC, la contraignant à se retrancher à la défense.

Mais malgré les efforts de Leader FC, le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Elle s’est consolée avec un jeu de maillot, un ballon et 150.000FCA. Majestic FC, équipe victorieuse, repart quant à elle, avec un jeu de maillot, un ballon et 250.000FCFA en plus du trophée.

Le but de la tenue de ce tournoi qui est à sa 8ème édition a été de tisser un lien de solidarité entre les jeunes de Bobo tout en créant un cadre d’épanouissement, selon Amadou Sanou, président de l’association « collectif des jeunes pour le développement de Bobo ».

Pour y arriver, le collectif a pu compter sur l’accompagnement de la cimenterie CIMAF. A entendre Abdelali Temsamani, DG de CIMAF Burkina, la société n’est pas à son premier parrainage dudit tournoi.

Il en a été de même pour l’édition précédente. Cet accompagnement, a-t-il dit, entre dans le cadre des actions RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) de la société.

Abdelali Temsamani, DG de CIMAF Burkina

Pour Abdelali Temsamani, sa présence lors de cette finale témoigne sa volonté de partager la joie et communier avec la jeunesse bobolaise autour du sport, preuve que cet accompagnement va au-delà de l’aspect financier.

En levée de rideau pour cette finale, un match de gala a mis aux prises l’équipe de foot du personnel et celle des grossistes de CIMAF de Bobo. L’équipe du personnel de CIMAF s’est imposé aux tirs au but, à l’issue d’un score de parité d’un but partout durant le temps réglementaire.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire