Fimab : rapprocher les artistes des populations

Bobo-Dioulasso a accueilli du 18 au 21 décembre 2019, la 3e édition du Festival International de Musique et des Arts de Bobo, Fimab. Danse, musique et art du spectacle ont été les grands moments de cette 3e édition du Fimab. Une édition qui a vu la participation d’une vingtaine d’artistes de la ville de Sya.

Organisée par l’Association des Jeunes pour le Partage et la Sensibilisation, AJPS, la 3e édition du Fimab, le Festival International de Musique et des Arts de Bobo, a connu la participation de plusieurs artistes de Bobo-Dioulasso. Des danses urbaines, des prestations d’artistes chanteurs et humoristiques ont égayé durant 4 jours, les populations du quartier Ouézzin-ville dans le secteur 15 de Bobo.

Le Fimab vise à promouvoir et valoriser les jeunes artistiques de la ville de Sya à travers des prestations grands publics dans les quartiers. Il veut aussi rapprocher ces jeunes artistes qui font leurs premiers pas dans le show biz burkinabè des populations des quartiers et secteurs.

« Faire de la diversité artistique une force pour le développement » c’est sous ce thème que s’est tenue cette 3e édition du Fimab qui a tenu toutes ses promesses avec un public sorti nombreux pour voir les artistes en prestation. Satisfaction totale pour le promoteur Ibrahima Yili qui se projette déjà pour la 4e édition en décembre 2020.

Créer un cadre de rencontre, d’épanouissement pour les populations, Faire connaître les artistes burkinabè à travers la promotion de leurs talents, cultiver l’esprit de partage, de solidarité et de tolérance entre les partenaires, c’est l’objectif visé par l’Association des Jeunes pour le Partage et la Sensibilisation, AJPS, à travers l’organisation du Festival International de Musique et des Arts de Bobo.

Sotouo Justin Dabiré

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire