Filière anacarde : les mécanismes de financements publics présentés aux acteurs de Gaoua

Le conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) en collaboration avec l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP/PME) a initié une campagne d’information et de sensibilisation des acteurs de la filière anacarde sur les mécanismes de financement public de leurs activités par le fonds de la relance économique mis en place par le gouvernement. Ainsi après Bobo, Banfora et Léo, c’est au tour des acteurs de la région du sud-ouest d’accueillir la mission en charge de la vulgarisation des mécanismes de financement public de la filière anacarde. L’étape de Gaoua s’est tenue dans la matinée de ce vendredi 9 octobre 2020 en présence de plusieurs acteurs de la filière.

Relancer l’activité de la filière anacarde en accompagnant les acteurs par le financement du Fre covid-19 mis en place par le gouvernement, est le principal objectif de cette tournée d’information et de sensibilisation initiée par le CBA et l’AFP/PME au profit des principales régions productrices d’anacarde du Burkina.

Ainsi, Gaoua est la dernière étape de cette campagne d’information et de sensibilisation des acteurs de la filière anacarde.

Et pour le représentant du directeur général du conseil burkinabè de l’anacarde (CBA), Mathieu Badiel, cette étape de Gaoua marque l’épilogue de la tournée qui a été dans l’ensemble, « intéressante au regard de l’engouement des acteurs de toutes les zones concernées par la campagne ».

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

De ce fait, il est convaincu que l’activité aura un impact positif sur la relance de ce secteur d’activité dont le préfinancement par des acteurs étrangers n’était pas de nature à favoriser le développement du secteur.

Pour rassurer les acteurs, Mathieu Badiel a annoncé aux acteurs de Gaoua dans le cadre du Fre covid-19, un financement déjà disponible de trois (03) milliards de FCFA au profit de la filière anacarde, seulement pour le reste de l’année 2020.

Prenant la parole au nom des acteurs de la filière de la zone de Gaoua, Oumar Simpra s’est réjoui de la tenue de cette campagne. Pour lui, la création du CBA de même que le financement de l’Etat au profit des acteurs de la filière témoigne de l’importance qu’il accorde à ce secteur d’activité.

Pour ce faire, il a invité ses camarades à être attentifs aux différentes communications pour qu’ils puissent massivement bénéficier du Fre covid-19 pour une relance durable de la filière.

Abdoulaye Tiénon (De retour de Gaoua)

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire