Filière anacarde : Bientôt des cartes professionnelles pour les producteurs

Recenser les producteurs d’anacarde et leur délivrer des cartes professionnelles d’exploitants est une initiative du Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA), en partenariat avec la Chambre nationale d’agriculture. L’objectif est de professionnaliser la filière afin d’accroitre la production et garantir aux producteurs des financements sécurisés. Le lancement de cette opération de recensement et de délivrance des cartes professionnelles d’exploitants est intervenu dans la matinée du jeudi 19 mai 2022 à Bobo-Dioulasso, en présence de plusieurs acteurs de la filière.

Pour accroitre la production de l’anacarde au Burkina Faso, le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) a envisagé de mieux organiser la filière. Pour ce faire, il a inscrit dans son programme d’activité 2022 une opération de recensement et de délivrance de cartes professionnelles d’exploitants au profit des producteurs. Planifiée, organisée et subventionnée par le CBA en collaboration avec le CNA, cette première phase de processus va toucher 4104 producteurs pour un coût total de 20 millions de FCFA.

Pour Rigobert Dalla, secrétaire général de l’Union nationale des producteurs d’anacarde du Burkina, cette initiative est la bienvenue car elle présente plusieurs avantages. Identifier et organiser les producteurs permettra, selon lui, de disposer de statistiques pour mieux structurer la filière afin qu’elle soit plus performante. Pour ce faire, il a, au nom des producteurs, pris l’engagement d’accompagner le processus pour qu’il soit un succès.

Chose qui a réjoui le président du CBA, Joseph Zerbo, pour qui la filière ne peut se développer si l’on n’a pas une idée du nombre de producteurs. Il estime qu’avec des statistiques, le CBA peut travailler à garantir aux producteurs d’anacarde des financements sécurisés. Toute chose qui, selon lui, vise à professionnaliser la filière et à faire mieux profiter le producteur du fruit de son travail.

Moussa Koné est le président de la chambre nationale d’agriculture du Burkina. Pour lui, cette opération est l’occasion pour faire une cartographie de l’ensemble des producteurs d’anacarde au niveau national. Toute chose qui permettra selon lui de toucher du doigt les besoins réels des acteurs sur le terrain. « Aujourd’hui, aucun travail sérieux ne peut se faire sans une bonne structuration des acteurs au niveau de la base. Avec l’opération de recensement, on aura une base de données qui permettra un bon suivi de la filière pour son développement », a fait savoir le président de la chambre nationale d’agriculture du Burkina avant de saluer les efforts du CBA dans le processus de professionnalisation de la filière anacarde.

Rigobert Dalla, secrétaire général de l’Union nationale des producteurs d’anacarde du Burkina a représenté le président à la cérémonie

Notons que l’opération concerne les exploitants familiaux individuels et les exploitants familiaux collectifs et les sociétés coopératives. Elle sera pilotée sur le terrain par la Chambre Nationale d’agriculture à travers ses démembrements (Chambres régionales d’agriculture) dans les quatre régions de production d’anacarde à savoir les Cascades, le Centre-ouest, les Hauts-Bassins et le Sud-ouest. La période de l’enregistrement est prévue du 23 au29 mai 2022. La carte de l’exploitant individuel qui coûte 2500 FCFA est subventionné à 80% par le CBA et la carte pour les sociétés coopératives qui coûte 15 000 FCFA est prise en charge à 70%.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap