Fêtes de fin d’année : la commune de Bobo a pensé aux détenus de la MACB et aux enfants hospitalisés au Chu

Ce mardi 31 décembre 2019, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso avec l’accompagnement du conseil municipal de la ville, a laissé parler son cœur. C’est en effet, une forte délégation qui a conduit le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, à la maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB) puis au centre hospitalier universitaire (CHU) Sourou Sanou. La présence du bourgmestre de la ville de Sya en ces lieux, a été justifié par une remise de dons à l’endroit des détenus de la MACB, et par la suite au service pédiatrique du CHU.

Une (01) tonne de riz, 20 paquets de macaroni, en plus du savon et de l’huile, voici ce qui a été remis aux pensionnaires de la MACB de la part du conseil municipal de Bobo-Dioulasso. Ceci, dit-il, est un geste symbolique, de solidarité et de partage. Un geste « symbolique » certes, mais hautement apprécié par Vincent Konombo, directeur général de la MACB.

Dans un sentiment de joie, cet inspecteur de sécurité pénitentiaire a rassuré que ce don parviendra à destination. Tout en témoignant sa reconnaissance à l’endroit des autorités communales de la ville de Bobo-Dioulasso, Vincent Konombo a émis le souhait de recevoir de l’aide qui puisse les passer de l’aide.

A la suite de cet acte, la délégation conduite par Bourahima Sanou a pris la direction du Centre Hospitalier Universitaire Sourou Sanou. Elle s’est de ce fait dirigée au service pédiatrique, dans le souci, une fois de plus, de témoigner la solidarité de la commune vue que cette fois ci, il s’agit d’enfant à bas âge. Un prompt rétablissement a été souhaité à tous les malades, au nom de tout le conseil municipal de la cité de Dafra. A l’image de son passage à la MACB, Bourahima Sanou n’est pas venu les mains vides au CHU.

En effet, des jouets destinés aux enfants hospitalisés et des ‘’petites’’, enveloppes dit-il, pour soutenir les accompagnants, ont été distribué. Le personnel de ce service n’a toutefois pas été en reste. Un lot de blouse lui a été remis, toute chose qui va, selon le directeur général de cette institution, Bakary Gustave Sanou, améliorer les conditions de travail du personnel.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire