Festival de musiques et de danses africaines: la 1ère édition du 4 au 7 mars 2021 à Bobo

Il s’est tenu le samedi 7 février 2021, au jardin de la renaissance de Bobo-Dioulasso, une conférence de presse, pour annoncer un festival de musique et de danse Africaines  dénommé « Febaanou ». Et la toute première édition dudit festival se tiendra du 4 au 7 mars 2021.

Envisagé d’être placé sous le thème « culture et cohésion sociale pour un Burkina de paix », la première édition du festival de musiques et de danses Africaines (Febaanou) se tiendra du 4 au 7 mars 2021 à Bobo-Dioulasso.

Ainsi, plusieurs activités sont inscrites au tableau du programme  de l’événement. Mini foire avec des objets d’art, des produits divers, de la restauration avec des mets locaux et exotique ; des spectacles de danse traditionnelle et modernes ; des prestations musicales traditionnelles et modernes ; des ballets ; une conférence sur le thème du festival ; un concours du meilleur habillement Faso Danfani et kôkô donda constitueront l’ossature de cette première édition du Febaanou.

Selon Flavienne Valérie Sawadogo, directrice artistique du Febaanou, ce festival est déduit de l’organisation réussie d’un stage de formation en danses et en musique Africaines en février 2020, au profit de ressortissants burkinabè mais aussi de personnes étrangères venant de la France, la Finlande et la Belgique.

Pour elle, le festival vise à faire bénéficier le public burkinabè en général et Bobolais en particulier des merveilles des différentes cultures à travers la musique et la danse. Fait-elle aussi savoir que ce festival oriente ses actions vers les communautés.

Ainsi, Flavienne Valérie Sawadogo est sûre que « c’est ’est l’un des rares festivals au Burkina Faso qui vise à mettre en valeur nos musiques et danses traditionnelles. Il permettra de montrer un pan de nos cultures, d’où son originalité ».

Avec un budget total de 6 820 000 francs CFA, les organisateurs du festival envisage agrandir son champ d’actions avec des activités de visites touristiques, des séances de sensibilisation, des formations artistiques et en mannequinat, l’organisation de défilés de mode et de camps vacance culture.

Avec cette première édition en vue, Flavienne Sawadogo et ses collaborateurs souhaitent voir le Febaanou se pérenniser.

Précisons que le nom Febaanou est en bwamu et signifierait « musiques et danses de chez nous ».

LD/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire