Festival de l’indépendance à Bobo : S’en est fini pour la 6ème édition

La 6ème édition du festival de l’indépendance s’est tenue du 09 au 11 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso. Cette édition 2021 du festival a été organisée à minima à cause de la situation sécuritaire qui a imposé un 11 décembre dans la sobriété sur l’ensemble du territoire. Formation en art oratoire et concours de slam ont été les deux principales activités qui ont marqué la présente édition du festival qui a néanmoins tenu ses promesses. La finale du concours de slam a eu lieu dans la soirée du samedi 11 décembre 2021 au siège du mouvement Endogène, avec la participation de plusieurs candidats.

11 décembre 2021, c’est l’autre nom de la 6ème édition du festival de l’indépendance pour ses organisateurs. Mais compte tenu de la situation sécuritaire difficile, ils étaient obligés de trouver un format adapté à la situation d’où cette édition à minima avec à la clé deux (02) activités phares. Il s’agit d’une formation en art oratoire et d’un concours de slam dont la finale a eu lieu dans la soirée de ce samedi 11 décembre 2021.

Organisé sous le thème « promotion de la consommation locale : devoir et responsabilité des acteurs du développement permettant la création d’une économie endogène du Burkina », ce concours a connu la participation de 36 candidats au départ. Seulement 10 ont été retenus pour la grande finale. Ainsi, ces 10 finalistes ont rivalisé de talents avec des productions sur l’intérêt de ‘’consommer local’’.

A l’issue de la compétition, c’est Kévin Sawadogo qui a remporté le premier prix avec la somme de 150 000FCFA et des gadgets. Il est suivi par Timothée Sawadogo à la 2ème place et Wilfried Benedict Traoré à la 3ème place. Ces derniers ont respectivement remporté 100 000FCFA et 50 000FCFA avec des gadgets.

C’est la grande finale du concours du Slam qui a mis fin à cette édition du festival

Pour Moussa Sanou, président du comité d’organisation, la 6ème édition du festival de l’indépendance s’est organisée dans un contexte difficile. Mais l’édition a, selon lui, tenu ses promesses car les activités phares ont pu se tenir. Pour ce faire il a salué la mobilisation et l’accompagnement des partenaires.

Et au coordonnateur régional du Mouvement Endogène, Salif Gnoumou de saluer la pertinence du thème du concours de slam qui, par ailleurs s’inscrit en droite ligne avec la vision du mouvement dans le sens de la promotion des produits et valeurs locaux du Burkina Faso. Pour ce faire, le mouvement a pris l’engagement d’accompagner le promoteur du festival Yorke Darga dans cette dynamique de promotion des valeurs endogènes du pays.

Pour avoir gagné le pari de la présente édition organisée à petite échelle, le promoteur promet une prochaine édition plus grandiose avec bien sûr l’accompagnement des partenaires.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap