Festico 2020 : Un pari réussi pour les organisateurs

Ce dimanche 1er mars 2020, les rideaux sont tombés sur la 4ème édition du Festico. La cérémonie de clôture a eu lieu sur l’esplanade du stade omnisport général Aboubacar Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso en présence de plusieurs autorités administratives, communales et d’une population sortie nombreuse pour témoigner leur attachement au festival qui ferme ses portes pour la 4ème édition.

« Toutes les activités ont été menées avec succès et la foire a toujours battu son plein profitant ainsi aux femmes et aux autres commerçants de faire de bonnes affaires », s’est félicité Herman Sirima, maire de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso.

Il estime qu’après une semaine d’intenses activités culturelles, sanitaires et lucratives, le Festico a tenu toutes ses promesses. Le maire attribue en partie la réussite du festival à des partenaires extérieurs notamment allemands et français qui, malgré le contexte sécuritaire difficile dit-il, ont fait confiance à l’association Woka Kuma et à l’arrondissement 7.

Tout comme le maire de l’arrondissement n°7, le président de l’association Woka Kuma Burkina, Mahamadi Sinka a salué la réussite du festival. « Nous sommes tout à fait satisfait parce que les activités que nous avons prévues se sont bien déroulées en dépit d’un environnement délétère que tout le monde connait » s’est-il réjoui.

Il précise que c’est avec l’engagement de tous les acteurs que le pari a été gagné. Selon lui, le Burkina Faso est une destination à ne pas manquer et il faut s’y rendre pour s’en rendre compte. Il invite donc les uns et les autres à y faire un tour ne serait-ce qu’en profitant d’une édition du Festico.

A l’allure où vont les choses, le président de l’association Woka Kuma/Berlin, Abdoul Aziz Sinka est convaincu que le Festico sera l’un des grands festivals du Burkina Faso et d’Afrique. Il se dit satisfait que ce festival ait pris une aussi grande ampleur. Il rassure à cet effet que la 5ème édition prévue l’année prochaine sera une énorme surprise pour la population de Bobo-Dioulasso et environnant.

Le maire Herman Sirima a par ailleurs tenu à saluer les efforts de l’association Woka Kuma pour son combat quotidien auprès de la population et invite de ce fait les autres associations à emboîter le même pas. Finis la 4ème édition du Festico, rendez-vous est pris pour l’édition 2021.

Il faut noter que la cérémonie de clôture a été marquée par des allocutions, des prestations artistiques, de danse des masques et une remise symbolique d’attestation de participation.
LD

 

Laisser un commentaire