FDCT : Désormais plus proche des acteurs culturels et touristiques de la région des Hauts-Bassins

La ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Valérie Kaboré a présidé l’ouverture officielle de l’antenne des Hauts-Bassins du fonds de développement culturel et touristique (FDCT). C’était à Bobo-Dioulasso, le mardi 5 juillet 2022.

Les acteurs culturels et touristiques de la région des Hauts-Bassins n’auront plus besoin de se rendre régulièrement à Ouagadougou pour le dépôt des dossiers des différents appels à projets du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT).

Pour cause, le FDCT, à travers cette agence située au secteur 5 de la capitale culturelle du Burkina Faso veut se rapprocher de ces derniers. Toute chose qui lui permettra de mieux les accompagner techniquement et financièrement et ce, dans le cadre de la mise en œuvre de leurs projets.

Pour les acteurs, l’ouverture de cette agence est un ouf de soulagement. « Cette agence constitue à la fois un honneur et un soulagement pour les acteurs culturels et touristiques de la région que nous sommes » s’est réjoui Armel Kam Sié, représentant des acteurs culturels et touristiques de la région.

La création et l’opérationnalisation de l’antenne régionale du FDCT dans les Hauts-Bassins est, selon le Chef de la délégation de l’Union européenne, Wolfram Vetter, un préalable dans la mise en œuvre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC).

Tout en saluant la création de cette antenne régionale du FDCT,  la ministre Valérie Kaboré a insisté sur le bon usage de ce nouvel outil afin qu’il contribue au développement culturel et touristique de la région des Hauts-Bassins.

Pour elle, l’ouverture de cette première antenne régionale du FDCT est d’une part la preuve de la forte demande du secteur et d’autre part du besoin d’être davantage proche des opérateurs à travers la déconcentration des services.

Financé à hauteur de 10 millions d’Euro par l’Union Européenne, le Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC) vise à « renforcer la déconcentration de l’action culturelle et la démocratisation de la culture à l’échelle régionale ».

Aminata Djamila Yé /Stagiaire (Ouest Info .net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap