Extension du port sec de Bobo : un « léger » retard dans l’exécution des travaux

Le mardi 29 septembre 2020, une délégation composé du ministère en charge du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina et de l’agence générale des travaux des travaux d’infrastructures du Burkina ont effectué une visite sur le chantier d’extension et de réhabilitation du port sec de Bobo-Dioulasso. Cette délégation était conduite par le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré.

Constater l’évolution des travaux d’extension et de réhabilitation du chantier du port sec de Bobo-Dioulasso. C’est ce qui a motivé la tenue de cette sortie initié par les acteurs du secteur privé à l’issue de la 3ème rencontre Etat/ secteur privé, tenue les 28 et 29 septembre 2020 à Bobo-Dioulasso.

Selon le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, cette visite fait suite à la semaine de l’industrie burkinabè et à la rencontre Etat/secteur. Et pour lui, elle (la visite) est un symbole d’attention particulière du gouvernement sur les activités du secteur privé.

Président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina, Issiaka Sawadogo s’est aussi réjoui de cette visite du chantier. Il a noté un léger retard sur l’exécution du chantier. Une situation qui a été imputée aux aléas climatiques.

Cela n’a pas empêché Issiaka Sawadogo de se satisfaire de la conduite des travaux qu’il trouve en phase avec la description technique.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire