ENSOG: Présentation au drapeau et port de passants de la 48ème promotion

La 48ème promotion des élèves de l’Ecole Nationale des Sous-officiers de la Gendarmerie (ENSOG) a été présentée au drapeau ce jour 11 juin 2021 avant de porter leurs passants d’élèves sous-officiers de 1ère année de la gendarmerie nationale. Cet acte marque ainsi la fin de la formation militaire  initiale de base de cette promotion. C’était au cours d’une cérémonie organisée à l’Ecole Nationale des Sous-officiers de la Gendarmerie (ENSOG) en présence d’autorités militaires et civiles.

750. C’est le nombre des éléments qui sont désormais élèves sous-officiers de 1ère année de la Gendarmerie nationale et ce, après leur présentation au drapeau suivi de leur port de passants. Ainsi cet effectif fait partie dorénavant des forces armées nationales.

Ces actes de présentation au drapeau et de port de passants marquent la fin de la formation militaire initiale de ces désormais élèves sous-officiers de la Gendarmerie nationale qui ont été jugés aptes pour la suite de la formation qui dure en tout, deux ans.

Prenant la parole au nom de la 48ème promotion, l’élève sous-officiers de 1ère année Balbéogo W. Séverin Benjamin de même que Traoré B. Abibata ont exprimé leur fierté d’avoir pu surmonté les épreuves de cette étape cruciale de leur formation qui les inscrit dans l’effectifdes forces armées nationales.

Ils ont certes traversé des épreuves selon eux mais cela n’a en rien affaibli leur volonté et détermination pour la suite de la formation et ce, grâce aux efforts de leur encadrement.

Commandant du commandement des écoles et centre de perfectionnement de la Gendarmerie nationale, Colonel Kogdia Diabri fait noter que cette étape qui s’achève est très importante dans la formation d’un gendarme. « Les élèves sous-officiers de la 48ème promotion qui ont été présentés au drapeau ce matin ont foulé le sol de l’Ecole Nationale  des Sous-officiers de la Gendarmerie qui est le creuset de la formation initiale au niveau de la Gendarmerie, le 24 novembre 2020. Après plus de six mois de formation, ils ont acquis les fondamentaux de la vie militaire et professionnelle. Il leur a été inculqué que le métier des armes qu’ils ont librement choisi fait d’eux des citoyens pas comme les autres c’est-à-dire des citoyens qui ont plus de devoirs que de droits envers la nation burkinabè. Et ils l’ont dit dans leur serment en s’engageant à défendre la nation burkinabè en tout temps, en tout lieu, en toute circonstance même au péril de leurs vies. C’est Après s’être donc rassuré que cette étape de la formation est bien assimilée que ces élèves ont été jugés aptes à poursuivre la formation à l’issue de laquelle, ils seront prêt à servir exclusivement la nation. Cette phase est donc très importante dans la formation d’un gendarme » a-t-il souligné l’importance que revêt cette formation initiale de base pour ces désormais élèves sous-officiers de 1ère année de la Gendarmerie nationale.

Ainsi ces derniers poursuivront leur formation qui durera encore un an et demi environ.  Et à l’issue des deux ans, durée totale de la formation, ces 750 élèves dont 25 filles sortiront avec le grade de sous-officiers de la Gendarmerie nationale et seront déployés sur l’ensemble du territoire national.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire