Elections de 2020: la revue des troupes du MPP à Bobo

La section provinciale du Houet du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a tenu sa première conférence de l’année, le dimanche 26 janvier 2020 à Bobo-Dioulasso. Objectif, entretenir les militants et sympathisants sur la situation nationale tout en faisant un bilan du quinquennat en cours afin de resserrer les rangs pour affronter les échéances électorales de 2020. C’était en présence du président par intérim du parti Simon Compaoré accompagné de plusieurs ministres du gouvernement.

« Politique et défi sécuritaire : comment concilier militantisme et patriotisme en période de crise sécuritaire », est le thème qui a encadré la conférence provinciale du Houet, du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP).

Cette activité dont le principal but est de mobiliser les militants pour les prochaines échéances électorales avait à son ordre du jour la situation nationale ; la mise en œuvre du programme quinquennal ; la vie du parti et les élections de 2020 au Burkina.

Pour ce faire, plusieurs communications ont été livrées aux participants à la conférence. Et de ces différents exposés, il ressort que le bilan du quinquennat est satisfaisant malgré le contexte sécuritaire qui retient selon les conférenciers, la plus grande attention du gouvernement.

Pour le secrétaire général de la section provinciale du MPP/Houet, Olivier Sanon, le bilan du mandat qui n’est pas encore à son terme est globalement satisfaisant.

Pour lui, beaucoup de choses ont été réalisées notamment dans les secteurs sociaux tels que l’éducation, la santé, l’eau et aussi dans le domaine des infrastructures routières.

Il est convaincu que le gouvernement aurait mieux fait si la situation sécuritaire était meilleure. Pour le secrétaire général, des efforts seront maximisés sur la dernière année du quinquennat afin de renouveler à l’égard du parti la confiance des burkinabè.

Président par intérim du parti, Simon Compaoré n’est pas passé par quatre chemins pour marquer sa satisfaction à la mobilisation du jour. « A voir la mobilisation du jour, on a comme impression que c’est un congrès alors que ce n’est qu’une conférence provinciale. Nous avons tenu des conférences provinciales du parti dans au moins 31 provinces du pays mais la mobilisation d’aujourd’hui à Bobo-Dioulasso avec autant de ministres du gouvernement, c’est du jamais vu. Cela montre que Bobo n’est pas une sortie d’essai pour le MPP mais c’est une sortie de confirmation » a laissé entendre Simon Compaoré.

Pour ce dernier, cette conférence provinciale découle des statuts du parti mais vient aussi rappeler à chaque militant son rôle dans le contexte sécuritaire actuel.

Il dit être convaincu que si cette rencontre avec les militants est un cadre de renforcement des structures géographiques du parti, faut-il encore que la cohésion, l’unité, l’organisation, la mobilisation et la confiance soient les maîtres mots au sein de ces différentes structures pour une victoire certaine aux élections à venir.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire