Eglise de l’Alliance chrétienne du Burkina: Le comité exécutif a un nouveau président

image_pdfimage_print

Le comité exécutif de l’église nationale de l’Alliance chrétienne du Burkina a procédé à l’installation de son nouveau président Job Dao ce samedi 4 septembre 2021 à Bobo-Dioulasso. C’était en présence de plusieurs dignitaires de l’église et aussi d’autorités appartenant à cette communauté religieuse ou venu tout simplement pour marquer leur soutien à l’église.

Job Dao est désormais le président du comité exécutif de l’Eglise nationale de l’Alliance chrétienne du Burkina Faso. Il conduira pour quatre ans renouvelables une fois à conduire les destinées de l’Eglise évangélique au Burkina Faso comme il l’a déjà fait de 2005 à 2013.

C’est certainement cette expérience de gestion de l’homme qu’il est à nouveau porté à la tête de l’institution religieuse. Et pour ce faire, le nouveau président n’entend pas dormir sur ses lauriers car il dit mesurer l’ampleur et le poids de la responsabilité qui est le sien.

Dans une logique de consolidation des acquis engrangés, il promet inscrire son mandat dans la continuité de l’action de de ses prédécesseurs. « Nous allons poursuivre l’œuvre de nos prédécesseurs qui ont tracé les sillons pour nous. Nous allons donc travailler au renforcement de la communion fraternelle ; à l’édification ; à l’évangélisation et nous allons surtout faire des disciples pour une transformation réelle » a signifié le nouveau président avant de d’annoncer un des gros défis de son mandat.

« L’Eglise évangélique du Burkina va célébrer son centenaire en 2023. Et nous allons d’ores et déjà nous mettre aux préparatifs de l’organisation de centenaire pour qu’il soit une réussite » a-t-il annoncé. A la tête d’un comité de sept (07) membres, Job Dao qui n’est pas un novice à ce poste de président de comité promet accentuer ses actions dans les œuvres sociales au regard du contexte du pays.

Président sortant, le pasteur Thomas Traoré évoque ses deux (02) mandats successifs avec un sentiment d’avoir participé au développement de l’Eglise. Faisant ainsi un bilan non exhaustif, il a énuméré la construction d’églises ; la construction d’un siège ; des équipements pour les districts et membres du bureau et des soutiens aux personnes déplacées et cela malgré les difficultés rencontrées.

Ainsi souhaite-t-il que le bureau entrant puisse s’investir à travailler dans le domaine social car estime-t-il que cet aspect est une des principales missions de l’église. Ne doutant point des compétences de son successeur, il espère que des résultats satisfaisants seront issus de son mandat.

L’a-t-il souhaité bonne mission sous la protection divine. C’est donc par une prière à la paix au Faso, à la réussite de la mission du bureau entrant du comité exécutif et à la gloire de l’église évangélique que la cérémonie d’installation a pris fin sous les bénédictions du secrétaire général de la Fédérations des missions évangéliques, Etienne Zongo.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.