Eddie aurait dépensé plus de 200 millions F CFA au dernier congrès du CDP

Les représentants du bureau provincial du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont convoqué leurs militants du Houet le dimanche 30 juin 2019, pour une rencontre d’information à leur siège à Bobo-Dioulasso. Objectif, dépouiller et expliquer aux militants la récente déclaration du président du parti, déclaration en date du 26 juin 2019 et qui portait sur la situation que traverse le CDP présentement. A l’occasion le secrétaire national chargé de la trésorerie du parti, Yacouba Millogo, a fait une révélation sur les investissements financiers d’Eddie Komboïgo dans le fonctionnement du CDP.

Les militants à l’écoute des explications des responsables de la section du CDP/Houet

Une actualité pour le moins infecte au sein de l’ex-parti au pouvoir, où les guéguerres de positionnement divisent les militants, avec en visée l’élection présidentielle de 2020. D’un côté les supporters du président actuel, Eddie Komboïgo, potentiel candidat à la candidature du parti. De l’autre Kadré Désiré Ouédraogo, Premier ministre de l’ancien chef de l’Etat, Blaise Compaoré, président fondateur du parti. Kadré Désiré Ouédraogo s’est déjà déclaré candidat à cette élection présidentielle. Sa candidature, on le sait, est à l’origine du clivage actuellement au sein du CDP.

De toute façon, tous les deux hommes se targuent d’être le favori de Blaise Compaoré présentement en exil en Côte d’Ivoire.

A pareille occasion à celle du dimanche dernier, bien entendu, il fallait s’attendre à ce qu’il y ait des invectives à l’encontre de l’autre camp. Et surtout à ce qu’il y ait aussi l’apologie de leur champion à eux, Eddie Komboïgo en l’occurrence.

Aussi, qui mieux qu’un membre du bureau politique national pouvait réussir cet exercice. Alors Yacouba Millogo, le trésorier général du parti, qui a expressément fait le déplacement depuis la capitale, a fait une révélation qui a rendu tout le monde stupéfait: Eddie Komboïgo est l’homme sur qui la quasi-totalité des charges financières du CDP repose.

A titre d’exemple, Eddie Komboïgo aurait dépensé pour l’organisation du dernier congrès du CDP, tenu en mai 2018, au bas mot, la bagatelle de 200 millions de F CFA. Tout ça, sans même compter les frais inhérents à la gestion du siège et au fonctionnement quotidien du parti. Seulement, la question que l’on se pose en écoutant ce type de déclaration c’est, où vont donc les cotisations des militants du CDP?

Yacouba Millogo

C’est à croire que ce sont des militants de pacotille qui ne payent jamais leurs cotisations, au point que ce soit le président seul qui en endosse le fardeau.

A quoi sert la subvention de l’Etat, puisque c’est Eddie qui paye tout, siège, électricité, eau, congrès, carburant et que sait-je?
Ceux qui disent que pour cela ils préfèrent Eddie montrent en réalité leur bassesse, pour dire qu’ils suivent Edidie Komboïgo parce qu’il a l’argent et parce que c’est lui qui finance tout.

Pour également dire que si les autres cadres du parti avaient de l’argent dans leurs poches, ils allaient les suivre. Il faut dire que cette sortie d’explication avait l’air d’une lithanie pour pleurer le départ du lot de militants partisans de Kadré Désiré Ouédraogo et qui a occasionné toutes ces difficultés actuelles au sein du CDP et qui, du reste, ont désormais pris des allures d’un feuilleton judiciaire.

Mais aussi une occasion pour jouer une cithare tout en faisant des louanges à Eddie Komboïgo, qu’on déifie finalement. Ce qui explique que le CDP n’a rien appris de l’insurrection de 2014.

Comme si dans ce parti les idées ne sont pas importantes, on en est toujours à des querelles de personnes. Un culte de la personnalité qu’on a reproché à l’ancien régime. Comme si au CDP on ne grandit jamais et qu’on est toujours au chocolat.

Wourodini Sanou

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire