Droit au logement pour tous à Bobo : les associations s’unissent pour négocier et lutter

Ils commencent à quatre, pour la mise en place d’une faîtière dont l’objectif est de parler d’une seule voix pour la défense de leurs droits au logement. Eux, ce sont les associations qui militent en faveur de tous les mal-lotis dans la deuxième ville du Burkina. Ils ont ténu leur assemblée générale ce dimanche 14 Février 2021 à Belleville, au secteur 29 de Bobo-Dioulasso.

Selon Seydou Traoré, militant expérimenté des luttes pour les droits humains qui a fait le déplacement depuis Ouagaougou pour ce but, il s’agit de donner suite à une rencontre avec le ministre Bénéwendé stanislas Sankara de l’Urbanisme.

Au cours de cette rencontre au ministère avec les leaders associatifs militant pour les droits au logement et pour un assainissement dans le secteur foncier, le ministre a demandé un regroupement des groupuscules associatifs au sein de plus larges organisations faitières qui puissent parler en leur nom pour défendre les mêmes intérêts.

 Ainsi donc, pour ne citer que celles là, les associations MSP DRO L, dirigé par Seydou Traoré et basé à Ouagadougou, AREZHOL dirigée par karim Ouédraogo basé à Bobo-Dioulasso et AJUDK basée à Bobo et dirigée par Moussa Traoré ont rassemblé leurs membres ce dimanche pour la mise en place d’une telle faîtière.

La rencontre a servi de cadre de rappel des textes de lois en vigueur en matière de foncier et les dispositions diverses se rapportant aux droits au logement au plan national de international.

De nombreux habitants des zones dites non lotis ont assisté à l’assemblée générale en tant qu’intéressés par la question foncière ou en tant que membre d’une des associations membres de la faitière en constitution.

Th. Niger

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire