Dr Alfred Sanou au MPP : La présidence du conseil régional des Hauts-Bassins, le prix à payer !

Le 31 mai dernier, l’information s’est répandue comme une trainée de poudre : Dr Alfred Sanou, 3ème vice-président du CDP, ancien maire de Bobo, ancien député et président du conseil régional des Hauts-Bassins, venait de claquer la porte du parti de l’épi et de la daba.

Les uns et les autres s’interrogeaient de ce que serait la  suite de la carrière politique de celui qui est considéré comme un « baobab politique » dans la province  du Houet.

Désormais, les choses semblent un peu plus claires. L’homme déposera ses valises avec d’autres camarades du CDP et non des moindres, au MPP. Mais comment est-ce possible  que l’homme retourne se rallier avec ceux qui les ont chassés du pouvoir, il y a un peu plus de six (06) ans.

En politique comme dans la vie courante, ce sont les intérêts qui guident les pas. Pour persuader Alfred Sanou à rejoindre le MPP, le parti lui aurait fait des propositions « alléchantes » : Faire de lui, le prochain président du conseil régional des Hauts-Bassins, Boyo Célestin Koussoubé étant à la porte de sortie. L’ancien maire de Bobo-Dioulasso ne pouvait résister face à de telles positions doublées des frustrations au CDP/Houet suite aux législatives du 22 novembre dernier.

« Grand » ami du Président du Faso, Alfred Sanou aurait toujours eu un penchant pour le MPP depuis sa création. « Il a  toujours eu un penchant pour le MPP. Mais Feu Salifou Diallo était un handicap pour qu’il y vienne. Rappelez-vous que c’est Salifou qui l’avait fait mettre en prison au profit de Koussoubé lors de la bataille entre ces deux hommes pour la mairie de Bobo-Dioulasso. Aussi, Salifou avait refusé en son temps, qu’il soit vice-président de l’assemblée nationale au compte du CDP au profit de Juliette Bonkoungou, tellement la tension entre eux était forte. Ce dernier n’étant plus là, rien ne l’en empêche de rejoindre le MPP » nous a confié un cadre du MPP.

Du reste, cette démission, selon une source interne au CDP, serait le début d’une nouvelle saignée pour le parti de Blaise Compaoré dans le Houet, après celle de l’après insurrection populaire de 2014.

A propos du deal entre  le démissionnaire du CDP et le MPP, notre source s’est voulue prudente en ne confirmant pas la proposition faite à Alfred Sanou. Il a tout simplement laissé entendre que « toute adhésion politique est certainement objet d’accord “. Dans tous les cas, les prochains jours situeront l’opinion sur l’avenir politique de Alfred Sanou.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap