Développement local: les Cascades et les Hauts-Bassins veulent regarder dans la même direction

Le président du conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Boyo Koussoubé a présidé, ce jeudi 24 septembre 2020, l’ouverture des travaux de la deuxième session ordinaire de l’année 2020. Prévu se tenir les 24 et 25 septembre 2020, dans la salle de réunion du conseil régional des Hauts-Bassins, plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour de cette session.

Selon le président du conseil régional, il y a deux points saillants qui sont inscrits à l’ordre du jour de cette 2ème session ordinaire.

De ces deux points essentiels, il a évoqué une signature de convention avec la région des Cascades et une autre avec la chambre des métiers.

A en croire les propos du président Koussoubé, la région des Cascades faisait partie de la région des Hauts-Bassins. Il estime que les deux régions font face aux mêmes réalités.

C’est pourquoi les présidents des deux régions se sont rencontrés pour signer une convention afin d’affronter les problèmes communs aux deux régions.

Quant à la convention avec la chambre des métiers et d’artisanat du Burkina Faso, le président du conseil régional des Hauts-Bassins, fait savoir que l’artisanat est un grand pourvoyeur d’emplois.

Il précise que la plupart des travailleurs sont soit dans l’artisanat, soit dans la culture. Pour lui, cette signature de convention permettra d’harmoniser la façon de concevoir le développement.

Par ailleurs, il souhaite que les conseillers soient suffisamment informés sur ce qui se passe dans leur région afin qu’ils puissent être un relais à la base.

En plus, Célestin Koussoubé, laisse entendre qu’un autre projet sur l’élevage est en cours, car dit-il, la région des Hauts-Bassins est la deuxième région d’élevage du Burkina Faso après la région du sahel.

Il souligne qu’une société européenne souhaite installer dans les Hauts-Bassins des structures de prise en charge du pâturage. Le président du conseil régional signifie par delà tout, qu’une communication est prévue sur les moustiques génétiquement modifiés qui ont été largués dans la région l’année dernière et qui avait fait beaucoup de bruit.

Pour rappel, l’expérimentation sur lesdits moustiques a eu lieu dans le village de Bana. Pour le président, les agents en charge de l’étude, vont éclairer les conseillers afin qu’ils puissent apporter la juste information à la population.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire