Développement : Bobo veut réhabiliter ses “vieux quartiers administratifs” du centre-ville

La commission communale de l’urbanisme et de la construction (CCUC) de Bobo-Dioulasso présidé par Bourahima Sanou, maire de ladite commune, a accueilli dans la matinée du lundi 06 décembre 2021, une délégation du Ministère de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Ville à l’hôtel de ville. Le but de cette visite est la présentation du rapport provisoire de l’étude pour la réhabilitation des quartiers administratifs anciens du centre-ville de Bobo-Dioulasso décidée par le ministère. C’était en présence de Marc Ouédraogo, directeur général de l’urbanisme, de la viabilisation et de la topographie.      

Initié par le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Ville, le projet de réhabilitation des quartiers administratifs anciens du centre-ville de Bobo-Dioulasso entre dans le cadre des études qui ont été menées par la commission communale de l’urbanisme et de la construction notamment sur le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme et le plan d’occupation des sols (POS) de la ville de Bobo-Dioulasso. A travers ces études du CCUC, il a été recommandé d’initier des études  permettant de transformer structurellement le centre-ville de Bobo-Dioulasso.

Le maire de la commune de présidé la cérémonie de présentation du rapport provisoire de l’étude

 Le budget nécessaire à cette réhabilitation des quartiers administratifs anciens du centre-ville est estimé à trois cent milliard de francs CFA.

Ainsi, la redynamisation de la zone centrale, principal poumon économique pour l’émergence d’un pôle de développement économique, capable de redonner confiance aux investisseurs est l’objectif visé par le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville à travers cette étude de réhabilitation des quartiers administratifs anciens du centre-ville de Bobo-Dioulasso.

Selon Léandre Guilma, gérant de l’agence perspective au bureau d’architecture et d’urbanisme, cette étude se base sur les potentialités de la ville de Bobo, ses forces et aussi son histoire. « Ce n’est pas une projection de l’esprit car nous avons pris le temps d’associer des historiens qui, à travers leurs expériences nous ont permis de nous fonder sur l’histoire de Bobo, sur sa force à la fois culturelle mais aussi économique », Précise-t-il. A terme, ce projet aidera à la relance économique de Bobo-Dioulasso.

Amsatou Coulibaly & Abdoul Aziz Senou /stagiaires (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap