Décennie du FPDCT : les activités commémoratives officiellement lancées

2008-2018, cela fait 10 ans que le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) existe. Et pour marquer cette décennie, plusieurs activités sont prévues. La cérémonie de lancement des activités commémoratives de ce 10ème anniversaire a eu lieu le vendredi 19 juillet dernier à Ouagadougou sous le patronage du Premier ministre, représenté par le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo.

Ils sont été nombreux à prendre part au lancement des activités commémoratives de la décennie du FPDCT

Il y a une décennie de cela qu’a été crée le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) avec pour mission de booster le développement des collectivités territoriale par le financement des projets dans les communes et régions. Pour ce faire, le FPDCT marque un arrêt après 10 ans d’activités pour faire le bilan de son action et surtout de se projeter sur les 10 prochaines années.

De 2008 à 2018, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a injecté plus de 100 milliards de francs Cfa aux financements de 10 milles projets au profit des communes du Burkina Faso. Ce Fonds permanent, dans sa mission de financement des programmes prioritaires de développement des collectivités, de contribution au financement de leurs capacités opérationnelles, se présente comme le bras financier de la décentralisation.

Ainsi, 2019 consacre la décennie d’existence du Fonds. ‹‹10 ans à mobiliser les ressources pour financer les projets structurants des collectivités territoriales, 10 ans pour contribuer au renforcement des capacités opérationnelles des collectivités territoriales. C’est ce travail que le Fonds permanent qui est l’instrument étatique d’accompagnement des collectivités territoriales s’évertue à faire depuis 10 ans. C’est là notre mission. Nous en sommes conscients. C’est pourquoi nous souhaitons que chacun à son niveau nous accompagne afin que nous puissions tous ensemble aider à ce que la vision prospective de la décentralisation soit une réalité à l’horizon 2040›› s’est réjouit Bruno Dipama, directeur général du FPDCT.

Après dix ans d’intervention, le FPDCT a engrangé des résultats qui lui ont permis d’être de nos jours, un partenaire incontournable dans le financement des collectivités territoriales. Toutefois, le Fonds permanent se doit de faire face à de nouveaux défis. Et à entendre le représentant du Premier ministre, Siméon Sawadogo, des réformes s’imposent pour que le Fonds soit plus opérationnel.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

‹‹Le Fonds s’est forgé une expertise à travers la transparence, la sécurité, la transabilité, l’efficacité et la redevabilité dans la gestion des ressources allouées aux collectivités territoriales. La structure constitue de nos jours une interface paisible dans le financement des collectivités territoriales. Malgré ces acquis engrangés, des insuffisances demeurent toujours. Il faut faire du Fonds un mécanisme purifié par lequel devrait transiter toutes les ressources destinées au financement des collectivités. Il s’agit aussi d’opérer une mutation institutionnelle en phase avec les référentiels de la décentralisation afin d’aboutir à une structure efficace au service du développement local. En somme, il faut recréer une dynamique de compétence pour être au service des collectivités territoriales. Aussi, faire du Fonds à l’horizon 2022 le principal instrument de financement et d’accompagnement des collectivités territoriales…›› a expliqué le ministre Siméon Sawadogo.

Pour ce 10ème anniversaire du Fonds, plusieurs activités sont prévues dont des colloques dans les 13 régions du pays, une caravane de presse afin de permettre aux journalistes de s’imprégner des réalisations du Fonds, des plantations d’arbres et un don de sang.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire