Crise au marché de Bobo : Une grève de 48 heures “avortée”

Dans une correspondance adressée au gouverneur de la région des Hauts-Bassins, des commerçants du marché central et du marché des fruits et légumes de Bobo, annonçaient, une grève de 48 heures, pour compter de ce jeudi 09 décembre 2021 pour selon eux, protester contre la « gestion bicéphale » des infrastructures marchandes de la ville.

En effet, suite au sit-in du 15 octobre dernier, ces commerçants protestataires, ne sont pas contents des réponses données à leurs revendications. 

« Après notre sit-in observé et sans débordement, tenu le du 15 octobre pour solliciter qu’une issue définitive soit trouvée à cette crise qui n’a que trop duré, le maire, à travers la SGEIM (ndlr : structure de gestion des équipements et infrastructures marchandes), au lieu de rechercher la voie du dialogue en ces moments où des efforts sont faits dans notre pays pour la cohésion sociale et la réconciliation, a plutôt choisi la voie du mépris, de la provocation et de l’encaissement de l’argent des redevances coûte que coûte, en menaçant d’interdiction d’accès des hangars aux commerçants qui auraient un certain nombre d’arriérés de paiement » peut-on lire dans la note.

A LIRE AUSSI-Marché central de Bobo: Des commerçants contre le double paiement des taxes

Face à cette « nouvelle donne et à l’insatisfaction » de leur première plateforme à « trouver une issue définitive à cette crise qui dure depuis 2017 », les signataires ont décidé selon la note, de prendre « leur destin en main ».

Ainsi, informaient-ils le gouverneur de la région des Hauts-Bassins de la tenue d’une grève de 48 heures pour exiger le départ de la SGEIM et le retour de la SGM (ndlr : structure de gestion des marchés) qui selon eux, est la structure reconnue des commerçants.

A LIRE AUSSI-Sit-in au marché de Bobo: Les responsables de la SGEIM dénoncent des “arguments fallacieux”

Cette grève qui devrait se tenir les 09 et 10 décembre, n’a finalement pas eu lieu. Et selon des indiscrétions, le gouverneur les aurait dissuadés et ce, au regard de la situation du pays qui commande que toutes les énergies soient concentrées dans la lutte contre le terrorisme.

JK/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap