Covid-19 : 12 cas actifs dans les Hauts-Bassins

Le comité régional de gestion des épidémies des Hauts Bassins a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso ce vendredi 26 juin 2020, pour faire le point de la maladie à coronavirus dans la région des Hauts-Bassins. Il est ressorti de ce point de presse que les cas actifs dans la région sont au nombre de 12, et sont en partie la résultante d’un confinement de mineurs dans des hôtels de Bobo-Dioulasso.

En ce qui concerne la pandémie du coronavirus dans les Hauts-Bassins, 90 cas positifs ont été enregistré à ce jour dont 62 hommes et 28 femmes, selon Antoine Atiou, gouverneur de la région des Hauts-Bassins, par ailleurs, président du comité de gestion des épidémies dans la région. On note cependant 68 guéris et malheureusement 08 décès.

A la date du 26 juin 2020, la région enregistre 12 cas actifs dont 3 cas de transmissions communautaires et 09 liés au confinement de mineurs dans des hôtels de Bobo-Dioulasso. Il s’agirait pour ces derniers, d’agents de la société minière se trouvant à Sindou, testés positif au covid-19.

Les 9 cas ont été selon le président du comité, notifié comme cas ayant été enregistré à Ouagadougou, car c’est là-bas en « principe » qu’ils devraient être confiné, à en croire ses propos.

Pour la prise en charge des cas actifs dans la région, faut-il le rappeler, au nombre de 12, 11 cas seraient suivis à domicile et 1 cas hospitalisé dans le centre de prise en charge covid, selon les précisions de Dr Seydou Ouattara, directeur régional de la santé des Hauts- Bassins.

Des dispositions seront par ailleurs prises par le comité de gestion des épidémies dans les Hauts- Bassins à la réouverture des frontières, en plus de celles annoncées par le gouvernement pour éviter la propagation de la pandémie, rassure Antoine Atiou.

Les sensibilisations, dit-il, sont toujours en cours, pour éviter que les 3 cas de transmissions communautaires qu’enregistre actuellement la région ne soient le début d’un rebond de la maladie.

Le président du comité de gestion des épidémies dans les Hauts-Bassins espère toutefois que des guérisons seront enregistrées dans les 2 semaines à venir.

Notons qu’en termes d’appui dans la lutte contre le coronavirus dans les Hauts-Bassins, le comité a bénéficié de l’accompagnement, selon Dr Seydou Ouattara, notamment de l’OMS, médecins sans frontière et la croix rouge.

Le comité quant à lui s’est investi dans la lutte en dotant le centre de prise en charge covid de matériel médico technique, en réalisant un forage et un incinérateur, toute chose qui a permis à ce centre d’être opérationnel, martèle Dr Seydou Ouattara.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire