Coordination des Ape du Centre: Renforcement des capacités des membres

La coordination des Associations des parents d’élèves (APE) de la direction du centre a tenu le samedi 6 avril dernier à Ouagadougou une session de formation axée sur les textes fondamentaux des APE de base à l’endroit de leurs membres.

Première du genre, cette session avait pour objectifs un renforcement de capacité afin de permettre aux différents membres des APE de base de la coordination régionale des APE du centre d’être outillés pour mener réellement à bien la mission qui leur est confiée. ‹‹Quand on met en place une structure et on n’a pas toutes les aptitudes et compétences pour mener à bien la mission, elle peut échouer. Donc, c’est pour éviter ces dérives que s’est tenue cette première formation pour renforcer les APE des différents membres des APE de base›› a expliqué le président de l’union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina, Hector Raphaël Ouédraogo.

Selon lui, les APE ont un rôle fondamental qui consiste à informer, sensibiliser et à former donc, si ces membres sont bien outillés, les objectifs poursuivis seront ‹‹pleinement et entièrement atteints››. Pour M. Ouedraogo, les parents d’élèves ont les APE qu’ils méritent. ‹‹Si les parents d’élèves mettent en place un bureau qui ne fonctionne pas, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux même. A partir de cette formations, les APE doivent travailler à mettre aussi en place des bureaux qui répondent aux aspirations des parents d’élèves›› a-t-il précisé.

Et pour Adama Yago, président de la coordination régionale des APE du Centre, il faut que les membres des APE sachent, chacun en ce qui le concerne, quel est le rôle de l’APE dans un établissement, quel est son rôle dans le bureau. De ses explications, il ressort que, la relation entre APE et administration est souvent très difficile parce que dit-il, les gens ne connaissent pas leur rôle; et c’est ce qui engendre souvent de petites tensions. ‹‹C’est toutes ces tensions que nous voulons corriger en donnant une formation à chacune de ces personnes›› a affirmé M. Yago.

Il est attendu de cette session, une prise de conscience du rôle de tous les membres des bureaux et qu’ils sachent dans quelle direction ils doivent travailler pour apporter un plus dans le bon fonctionnement des établissements post-primaire et secondaire. Clément Somé, directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire du centre, souhaite que, pour les sessions futures, associer les membres de l’administration afin de mener les échanges ensembles qui pourraient renforcer la collaboration.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire