Coopération Sud-Sud : les Hauts-Bassins au Burkina et le Bélier en Côte d’Ivoire vers un partenariat

La région des Hauts-Bassins au Burkina Faso et celle du Bélier en république de Côte d’Ivoire vont vers la signature d’une convention de partenariat. Le président du conseil régional des Hauts-Bassins a, lors de la première session extraordinaire de l’année tenue les 3 et 4 juillet 2019 à Bobo-Dioulasso, reçu le quitus du conseil pour la signature de ce partenariat.

Après avoir donné quitus au président pour la signature de la convention de partenariat, les conseillers ont suivi avec beaucoup d’intérêt les différentes communications

De l’avis de Célestin Boyo Koussoubé, ce partenariat Sud-Sud, s’il venait à être signé, permettra aux deux régions non seulement de partager les bonnes pratiques en matière de gouvernance, mais aussi à leurs populations de se rapprocher davantage.

« Le plus important dans un partenariat comme celui que nous envisageons, ce n’est pas l’argent mais plutôt le partage d’expériences de développement qu’ont les régions partenaires. Il est toujours bon de s’inspirer de ce que font les autres pour améliorer ses pratiques. C’est l’essentiel à notre avis », a-t-il signifié.

Au-delà de l’aspect partage d’expériences, ce partenariat selon lui, a un caractère social en ce sens qu’il va rapprocher les populations des deux régions. « Du point de vue social, ça rapproche nos compatriotes car il y a beaucoup de Burkinabés en Côte d’Ivoire ; il est donc de bon ton que nous puissions être amis avec les populations de ce pays pour des fois lever certaines difficultés sans trop de problèmes ».

C’est pourquoi, dit-il, « nous pensons que ce partenariat vaut la peine d’être signé car il va profiter à nos populations respectives ».

Outre cette délibération, les conseillers ont eu droit à des communications portant sur divers thèmes. L’intérêt de ces communications, selon le président du conseil régional, c’est de permettre aux conseillers de comprendre un certain nombre de situations.

Elles ont essentiellement porté sur le PADEL, (Programme d’appui au développement des économies locales), le PADEL-B (Projet d’appui au développement du secteur de l’élevage au Burkina) et les textes et lois portant interdiction de fumer dans les établissements à caractère public.

D’autres questions en lien avec le développement économique et social de la région ont également été débattues dans les divers lors de cette première session extraordinaire.

Jack Koné

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire