Convention de partenariat entre l’UNB et l’INSP : Des projets de recherches communs en perspective

L’université Nazi Boni (UNB) et l’institut national de santé publique (INSP), ont signé une convention de partenariat le vendredi 11 juin 2021 à Bobo-Dioulasso. L’idée, c’est créer une cadre de collaboration pour permettre aux deux (02) structures de recherches et de formations de mutualiser leurs énergies afin de conduire des projets de recherches d’intérêt général.

L’union fait la force, dit-on. Cet adage est désormais une réalité entre l’UNB et l’INSP qui ont décidé de mutualiser leurs énergies pour l’atteinte de leurs objectifs communs à savoir, la quête permanente du développement et de l’innovation au profit des scientifiques et de la population de manière générale. Et la signature de cette convention vient ainsi, matérialiser cette  collaboration qui a germé début janvier 2021.

Elle portera sur la mise en œuvre de programmes de recherches scientifiques d’intérêt commun ; des stages de formation ou de perfectionnement à l’adresse des enseignants-chercheurs, des chercheurs, ingénieurs et techniciens ou d’une autre institution partenaire de l’une ou l’autre partie; le partage de la documentation et d’informations scientifiques et technologiques ; la valorisation des résultats des recherches obtenus en collaboration  pour le développement; l’organisation et/ou la participation à des manifestations scientifiques planifiées par l’une ou l’autre des parties ; la mutualisation des moyens humains, financiers et matériels.

Le Professeur Macaire Ouédraogo, président de l’UNB, salue la formalisation de cette collaboration qui selon lui, va être profitable aux deux (02) structures dans les domaines de la formation et de la recherche. « Elle devrait nous permettre d’aboutir à des institutions performantes » en est-il convaincu.

Du reste, c’est l’avis du Dr Hervé Hien, DG de l’INSP qui pense qu’au regard des missions des deux structures, cette convention est la bienvenue et « pourra être utile à la recherche et ce, pour le bien-être des populations ».

Cette convention selon lui, « ne sera pas une convention pour une convention ». « Nous allons mettre l’accent sur le suivi pour que les résultats escomptés soient atteints » a –t-il rassuré avant d’annoncer la mise en place de deux équipes, l’une à l’UNB et l’autre à l’INSP pour le suivi de la mise en œuvre de la convention.  C’st ainsi, dit-il, que cette convention de partenariat sera porteuse.

Pour rappel, l’UNB est une institution chargée de former les étudiants dans tous les domaines scientifiques et techniques ; de conduire des activités de recherche fondamentale et appliquée tandis que l’INSP a, quant à lui pour mission d’assurer la veille sanitaire pour détecter à temps les risques sanitaires et alerter en retour les autorités sanitaires pour une réponse précoce appropriée.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap