Contrôles économiques : les déclarants et poursuivants en douane agrées des Hauts- Bassins à la découverte des nouveaux textes et procédures

Il s’est tenu ce jeudi 13 août 2020 à Bobo-Dioulasso, un atelier d’information et de sensibilisation sur les nouveaux textes et procédures de contrôles économiques au profit des déclarants et poursuivants en douane des Hauts-Bassins. A l’initiative de la direction régionale du commerce de l’industrie et de l’artisanat des Hauts-Bassins, cet atelier a eu pour but d’outiller les participants sur ces nouveaux textes et procédures économique, au regard du rôle non moins important qu’ils jouent dans le processus d’importation et d’exportation des marchandises.

Ne pas être au parfum des exigences à même de bien mener les exportations et importations pour un déclarant ou poursuivant en douane peut entraîner des coûts supplémentaires pour son client, selon Sogh-Kélo Somé, directeur régional du commerce de l’industrie et de l’artisanat des Hauts-Bassins.

A l’entendre, il est important, pour éviter tout désagrément lors des contrôles douaniers, que les acteurs commis à cette tâche soient outillés sur les textes en vigueur. D’où cet atelier d’information et de sensibilisation au profit des acteurs de la région.

Une initiative qui ne laisse pas indifférent les participants, à l’image de Baba Dagnogo, élu consulaire des transitaires à la chambre de commerce, d’industrie et de l’artisanat.

Cet atelier, dit-il, vient à point nommé, dans la mesure où il permettra d’approfondir la connaissance des participants dans le domaine des formalités administratives non douanière en matière d’import-export ; et par ricochet, d’affronter avec plus de sérénité les procédures de dédouanement.

A ce propos, renchérie Sogh-Kélo Somé, la maîtrise des formalités administratives non douanières dans l’import-export et leur respect permet d’établir une concurrence saine entre les produits importés et ceux provenant des unités nationales à travers la pratique du prix de vente juste sur le marché. Toute chose qui permet de renforcer le niveau de compétitivité des entreprises locales.

Il est à noter que le commissaire en douane agrée (déclarant, poursuivant en douane et transitaire) est celui qui joue un rôle d’auxiliaire de commerce international entre les administrations intervenant dans le circuit des importations et des exportations des marchandises et les commerçants.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire