Construction du marché de Colma: Des commerçants s’opposent, la mairie crie à la manipulation

Les commerçants du marché de Colma, situé dans l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso se sont retrouvés dans la matinée de ce mardi 4 janvier 2022, devant la mairie dudit arrondissement pour exprimer leur mécontentement quant à leur déguerpissement des usagers pour la reconstruction de leur marché.

Inviter le maire à discuter avec les usagers du marché afin de définir  les modalités de démolition et de la reconstruction dudit marché est la raison qui a amené les commerçants du marché de Colma devant la mairie de l’arrondissement 2.

Abdoul Malick Dossama, porte-parole des manifestants

Selon le porte-parole des commerçants Abdoul Malick Dossama, ce marché a été construit depuis le temps de la révolution au Burkina Faso sous le règne du capitaine Thomas Sankara. Pour toute action de démolition, il lance un appel au maire de l’arrondissement. « Avant toute action de déguerpissement, le maire devrait recenser les usagers du marché et tenir une rencontre avec ces derniers pour discuter des modalités de démolition dudit marché » a-t-il indiqué. Pour le porte-parole des manifestants, ce sont les détenteurs de magasin qui sont prioritaires.

Sur la question, il indique avoir tenté de faire fléchir le maire mais en vain. Pour lui, même si l’Etat veut exproprier quelqu’un de son bien, il discute avec ce dernier et lui propose un autre site.

Le président de la commission aménagement du territoire et gestion foncière de l’arrondissement 2, Macaire Salomon Sanou dément en bloc les propos tenus par le porte-parole des manifestants avant de donner sa version des faits.

Pour lui, c’est dans le cadre de la mise en œuvre de la délibération du 10 novembre 2017 que le conseil municipal de Bobo-Dioulasso a autorisé les maires d’arrondissements à la construction des infrastructures marchandes dans leurs arrondissements. Suite à cette délibération, ajoute-il, le conseil municipal de l’arrondissement 2 a décidé de réaliser le marché de Colma et celui d’Accart-ville.

Macaire Salomon Sanou, président de la commission aménagement du territoire et gestion foncière de l’arrondissement 2.

C’est ainsi dit-il, qu’une commission ad ’hoc a été mise en place avec des représentants des commerçants pour réfléchir sur la méthode de réalisation de ce projet de construction du marché de Colma. Il précise que des études de faisabilité ont été menées et la restitution des résultats a été faite. « Nous avons tenu plusieurs rencontres dans ce sens-là avec les représentants des commerçants. Nous avons recensé tout le monde dans ce marché. Nous avons discuté de leur relogement et trois sites ont été retenus » a expliqué Macaire Salomon sanou avant de faire savoir qu’il est surpris par le comportement de ces commerçants. « C’est de concert avec les commerçants que nous avons arrêté la date de démolition et des travaux de reconstruction du marché » a-t-il précisé.

Il dit être convaincu que les manifestants du jour sont manipulés par d’autres personnes qui ne cherchent qu’à mettre des bâtons dans les roues du maire de l’arrondissement 2.

Lass/Ouest-info.net

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap