Construction du barrage de Doumbala dans la Kossi: de l’espoir à la déception

Les travaux de réalisation du barrage de Doumbala sont à la traine depuis 2017. Plusieurs raisons expliquent cette situation qui n’est pas du goût des populations locales. Ainsi, nous y avons un tour pour mieux comprendre ce qui se passe. C’était dans la journée du 10 juillet 2020.

Prévu pour un délai d’exécution de 6 mois depuis 2017, la fin des travaux du barrage de Doumbala se fait toujours attendre à cette date du 10 juillet 2020 quand nous y étions de passage.

Financé sur le budget de l’Etat, ce barrage doit servir à alimenter des systèmes d’irrigation qui permettront d’accroître sensiblement la production agricole pour les habitants d’au moins 6 villages notamment Doumbala, Zekuy, Koa, Montionkuy, Kourkuy et Boanekuy.

Et depuis maintenant plus de 3 ans, les populations concernées par le projet sont toujours dans l’attente. Et la faute est jetée sur les entreprises en charge des travaux notamment les entreprises Groupement ERJ Burkina et EJF-TP Sarl.

Ces dernières aussi se déchargent de cette responsabilité. Selon des sources locales, la faute est plutôt imputée à l’équipe technique qui a fait l’étude de terrain.

En effet, les prévisions de cette étude ont faussé. Pour la construction de la digue par exemple, l’équipe technique avait prévu une fondation de 6 mètres de profondeur.

Ce qui n’est pas possible car il faut aller jusqu’à 15 mètres à cause de la nature du terrain qui est sableux. Pour cela, les entreprises en charges des travaux ont souhaité revoir leurs factures.

Toute chose que l’Etat n’a pas accepté. Selon le CVD de Doumbala, Ourouba Dakio, la question du barrage est devenu aujourd’hui, un sujet qui fait peur car il a créé une discorde au sein des populations concernées. ‹‹ Les propriétaires terriens réclament toujours un dédommagement. Certains même, réclament leur terrain car ils ne croient plus à la réalisation du barrage à cause de la lenteur dans l’exécution des travaux. Nous avons aussi appris que dans certains villages à une trentaine de kilomètres d’ici, il y a des inondations dues aux travaux de construction du barrage. C’est donc dire que certaines populations sont déçues du projet›› a-t-il expliqué.

Maire de Doumbala, Bayo Jean de Dieu Dakuo souligne que la question du barrage est devenu un sujet très sensible compte tenu de ce que le projet a engendré comme difficultés pour les populations.

Il a toutefois rassuré que l’Etat est en pourparlers avec les entreprises pour une fin accélérée des travaux. ‹‹ Beaucoup de travailleurs sont toujours sur le chantier à Doumbala. Ce qui veut dire que les travaux vont se poursuivre. Pour la mise en oeuvre de ce projet, il faut retenir que c’est le début qui a échoué sinon l’Etat avait pris l’engagement de livrer l’ouvrage à la période indiquée pour la fin des travaux ›› précise le maire.

Le maire souhaite que l’état se penche sur la réalisation de ce projet, tant attendu par les populations locales

Notons que la retenue d’eau en construction est située sur la rivière de Koa ,à 02 Km de Doumbala. Il est prévu d’être doté d’un évacuateur de crues qui évitera les inondations pendant la saison des pluies.

L’idée de ce barrage faut-il le rappeler, s’explique par le fait que cette zone est connue pour la production de produits maraîchers et de cultures de contre-saison.

Pour ce faire, les plus optimistes des habitants des 06 villages concernés par le projet rêvent toujours de voir la réalisation du barrage achevée dans de meilleurs délais à leur grand bonheur.

Adama Dama/Kossi

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire