Conseil burkinabè d’anacarde: le tout premier directeur général officiellement installé

Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, a procédé à l’installation officielle du tout premier directeur général du conseil burkinabè d’anacarde (CBA), Joseph Zerbo à Bobo-Dioulasso. La cérémonie d’installation a eu lieu au gouvernorat de la région des Hauts-Bassins, ce vendredi 17 juillet 2020.

La régulation, le suivi et le développement de la filière anacarde au Burkina Faso. Telle est la mission assignée au conseil Burkinabè d’anacarde(CBA) selon son nouveau et premier directeur général, Joseph Zerbo.

Il estime que les filière porteuses étant au cœur de la stratégie de transformation structurelle de l’économie et du fait que Bobo-Dioulasso soit la capitale économique, cette décision du gouvernement de mettre le siège du CBA à Bobo-Dioulasso est à la fois un acte et un symbole fort, une volonté du gouvernement de faire de la relance économique de Bobo-Dioulasso une réalité.

En sa qualité de directeur général, Joseph Zerbo dit mesurer l’immensité de la tâche, ainsi que les défis y relatifs et prend de ce fait, l’engagement de donner le meilleur de lui-même pour réussir la mission qui lui est confiée pour ainsi mériter la confiance placée en sa personne.

Pour y parvenir, il demande le concours de tous les acteurs. « Notre ambition est que le CBA aille loin. C’est pour cette raison que je voudrais solliciter la disponibilité de chacun de vous à nous soutenir pour la réussite de notre mission ici à Bobo et ailleurs. Je sais compter sur votre entière collaboration pour nous accompagner à la croissance de ce nouveau-né dans le paysage institutionnel de la cité de Sya » a-t-il souhaité avant d’affirmer sa disponibilité à œuvrer avec l’ensemble des collaborateurs pour un développement inclusif et durable de la chaîne de valeurs de la filière anacarde.

Pour lui, en dépit du potentiel dont regorge la filière, il convient de relever que celle-ci rencontre tout de même des difficultés à savoir le faible niveau de rendement des vergers, le problème de transformation des fruits de l’anacardier, celui de l’organisation et de la régulation du marché intérieur.

Par ailleurs, le directeur général, Joseph Zerbo, a saisi l’occasion pour inviter les population à la consommation des produits locaux notamment ceux issus de la transformation de l’anacarde.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire