Commune rurale de N’Dorola: Kodona a désormais un CSPS

image_pdfimage_print

Kodona situé dans le village de Silorola dans la commune de N’Dorola a bénéficié d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS). Réalisé par la commune de N’Dorola avec la participation des populations, l’infrastructure a été inaugurée ce mardi 06 juillet 2021 au cours d’une cérémonie organisée à cet effet. C’était en présence du président du conseil régional des Hauts-Bassins, d’autorités locale et de la population bénéficiaire.

Adama Gnazé Sessouma, maire de N’Dorola

Kodona, situé dans le village de Silorola dans la commune de N’Dorola a désormais un centre de santé et de promotion sociale (CSPS). Décidée par le conseil municipal de N’Dorola dirigé par Adama Gnazé Sessouma, la réalisation de cette formation sanitaire a connu aussi la contribution des populations bénéficiaires mais aussi des natifs de la localité qui sont aujourd’hui des cadres aux niveaux national et international.

D’une valeur de plus de 60 millions de FCFA, l’infrastructure est composée d’un dispensaire, d’une maternité, de logements pour infirmiers, d’un dépôt pharmaceutique, d’incinérateur, de toilettes et de forage. Entièrement équipé, le centre de santé a aussi bénéficié d’un engin à deux roues de la part de la commune pour faciliter la mobilité du personnel.

Maire de la commune de N’Dorola, Adama Gnazé Sessouma s’est réjoui de la concrétisation de ce qui était pour le conseil municipal un rêve et ce, depuis 2017. Cet investissement planifié sur trois ans selon le maire, visait à soulager une population qui était dans le besoin d’infrastructures sanitaires car le centre de santé qui était le plus proche de cette population était à cinq kilomètres. Il s’est par ailleurs satisfait de la contribution de la population et des autres natifs de la localité vivant ailleurs. Chose qui a permis de réaliser le dépôt pharmaceutique et deux autres logements pour le personnel soignant du CSPS.

Nous avons compris la décentralisation puisque nous savons que les ressources de l’Etat sont limitées pour accompagner toutes les collectivités au même moment. Et c’est ce qui nous a guidé à faire ce choix qui nous a permis de réaliser quelque chose avec nos propres moyens en attendant que l’Etat central décide de nous accompagner》, a-t-il donné les raisons qui ont poussé le conseil municipal à concevoir l’idée de la réalisation de cette formation sanitaire. Adama Gnazé Sessouma a toutefois souhaité que l’Etat puisse réaliser d’autres infrastructures sanitaires dans sa commune car le besoin se fait toujours sentir.

Médecin chef du district sanitaire de N’Dorola, Antime Arnaud Ki voit dans la réalisation de ce nouveau CSPS, une opportunité pour désengorger les centres de santé les plus proches de la localité. Chose qui selon lui, permet d’améliorer la capacité de prise en charge des populations. Il a cependant émis le vœu de voir le joyau être doté d’une clôture non seulement pour la sécurité des malades et des soignants mais aussi pour les populations riveraines.

Boyo Célestin Koussoubé, président de la cérémonie d’inauguration

Une doléance qui a trouvé sa réponse dans l’intervention du président du conseil régional des Hauts-Bassins, Boyo Célestin Koussoubé, président de la cérémonie d’inauguration et représentant le patron de la même cérémonie. Il a, en effet, promis que le conseil régional se chargera de réaliser la clôture du centre de santé.

Boyo Célestin Koussoubé n’a surtout pas manqué de saluer le dynamisme du conseil municipal de N’Dorola et la solidarité de la population de la localité. Les a-t-il invités à continuer dans ce sens car c’est selon lui par cela que commence le développement local. Pour ce qui est des doléances posées par le maire de la commune de N’Dorola en termes de besoin en infrastructures de la part de l’Etat, le président du conseil régional a promis de plaider auprès des ministres concernés ces projets pour qu’ils puissent voir le jour.

Et c’est dans une ambiance bonne enfant autour d’un repas communautaire que la cérémonie d’inauguration du CSPS de Kodona a pris fin.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.