Commune rurale de Kourinion: le maire San Traoré rend compte de 4 ans de gestion à sa population

Le maire de la commune rurale de Kourinion et son conseil municipal ont organisé une journée de rédévabilité le samedi 23 janvier 2021 à Kourinion. Objectif, rendre compte de la gestion des affaires de la collectivité depuis l’installation du conseil municipal dont le mandat est en cours. C’était en présence de plusieurs acteurs de développement local.

San Traoré, actuel maire de la Commune rurale de Kourinion a organisé pour la première fois dans la commune, une journée de rédévabilité à sa population. Et c’est le bilan de 4 années de gestion que le maire a fait à sa population. « Dans le code des collectivités territoriales, c’est normalement chaque année qu’on devrait s’adonner à cet exercice. Mais les communes,  surtout rurales, n’ont pas les moyens et vu que les besoins sont nombreux, les ressources qu’on doit utiliser chaque année pour rendre compte peuvent résoudre d’autres problèmes. C’est pourquoi, nous, nous avons décidé de le faire après 4 ans de gestion » a justifié le maire San Traoré.

Ainsi dans la présentation des actions du conseil au cours de ces 4 ans, ce dernier a touché tous les secteurs avec des chiffres à l’appui.

Du secteur des infrastructures marchandes au développement institutionnel de la mairie en passant par l’éducation, l’eau potable et assainissement, agriculture, environnement, activités génératrices de revenus, des investissements ont été effectués dans chacun de ces différents domaines.

Ainsi dans le domaine des infrastructures marchandes, c’est au total 130 274 905 FCFA qui ont été déboursés par la commune. Et c’est entre autres des boutiques de rue, des logements d’accueil, des hangars de marché, des parcs de vaccination qui ont été réalisés dans des village qui relèvent de la commune de Kourinion.

Sur le plan de l’éducation, plus de 245 millions de FCFA ont, selon le maire, permis au conseil de faire des investissements. De ces investissements, des salles de classe ont vu le jour et d’autres ont été réhabilitées. L’achat de tables-bancs et des dépenses traditionnelles comme l’acquisition des fournitures scolaires et l’approvisionnement des cantines scolaires figurent également au tableau des dépenses effectuées au cours de ces quatre de gestion dans le secteur éducatif.

Dans le domaine de la santé, 34 831 508 FCFA ont suffit pour équiper les formations sanitaires de la commune notamment en produits pharmaceutiques, medico-techniques, d’entretiens ménagers et autres.

L’eau potable et l’assainissement étant un défi à relever pour les exécutifs locaux, le conseil municipal de Kourinion a déboursé plus de 40 millions pour la réalisation de forages, de latrines et de puisard et ce, dans le souci d’améliorer le cadre de vie des populations.

Les autres secteurs notamment l’agriculture, l’environnement, les activités génératrices de revenus, le développement institutionnel de la mairie et les questions de lotissement à venir à Kourinion et Pendié-Badara se sont quant à eux partagés le reste des budgets d’investissement de la commune de Kourinion de 2016 à 2020.

Un bilan qui n’a pas manqué de satisfaire les populations venues prendre part à cet exercice de rédévabilité qu’elles disent ignorer auparavant car c’est selon eux, la toute première fois qu’un maire rend compte de sa gestion aux populations de la commune de Kourinion. Un geste que les uns et les autres ont salué à sa juste valeur. Ils ont par ailleurs souhaité que cet exercice soit pérenne.

Pour le maire San Traoré, ce résultat est le fruit du travail de l’ensemble du conseil municipal. « Nous avons présenté à la population le fruit de nos quatre années de gestion. Un bilan qui a visiblement satisfait les populations. Il est très important de signifier que c’est un travail d’équipe qui a permis d’atteindre ces résultats », a fait savoir le maire San Traoré avant d’émettre le vœu de voir les populations s’intéresser et s’impliquer davantage dans le processus de développement car les moyens limités de la collectivité ne peuvent pas faire face à tous les besoins exprimés au sein de la commune.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire