Commune de Bobo : plus de 4 milliards et demi F Cfa d’investissements en 2019

A son investiture en juin 2016, le maire Bourahima Sanou avait fait le serment de venir chaque année, présenter les actions de son conseil devant les Bobolais, en vue de recueillir des suggestions et propositions tendant au développement de la commune de Bobo-Dioulasso. Et pour la troisième fois donc, le maire était face à ses administrés dans la matinée de ce samedi 6 juillet 2019. Du budget, un des sujets abordés au cours de cette journée de redevabilité, l’on retiendra que les investissements prévus cette année 2019 s’élèvent à la somme de 4 milliards 503 millions 347 mille 327 F CFA.

L’exercice de redevabilité du maire a intéressé beaucoup de personnes

Au cours de sa première année de mandature, l’action du conseil municipal de Bobo s’est focalisée sur le renforcement des services techniques municipaux.

La deuxième année, elle, a été consacrée au renforcement institutionnel par des inscriptions budgétaires en vue de doter les arrondissements d’un siège, et surtout avec comme point de mire la réhabilitation de l’hôtel de ville à hauteur d’environ un milliard de francs dont les travaux sont en cours.

Pour la troisième année, le maire Bourahima Sanou compte orienter ses actions principalement sur l’assainissement et la mobilité urbaine, avec la réalisation ainsi que la réhabilitation d’ouvrages de drainage des eaux pluviales et la restauration de l’ordre dans l’occupation du domaine public.

Parlant du budget, on retiendra pour ce qui concerne les prévisions budgétaires de 2019, qu’elles sont de l’ordre de 10 milliards 738 millions 731 mille 099 F CFA, avec une part totale pour l’investissement d’un montant de 4 milliards 503 millions 347 mille 327 F CFA. Il faut noter, à titre indicatif, au 31 mai 2019, la mairie a réalisé des recettes propres de l’ordre de 1 milliard 385 millions 387 mille 099 FCFA.

Mais pour le maire Bourahima Sanou, ces performances peuvent être améliorées. C’est pourquoi le conseil municipal a commandité une étude sur le potentiel fiscal de la commune avec l’accompagnement de l’Agence française de développement (AFD). Cette étude dont le lancement est prévue ce mois de juillet, devrait aboutir à une meilleure maitrise du potentiel fiscal et surtout à des propositions dont une stratégie de mobilisation des ressources propres.

Wourodini Sanou

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire