Commune de Bama : le projet de lotissement approuvé à l’unanimité du conseil municipal

Le conseil municipal de la commune de Bama a tenu sa première session extraordinaire de l’année 2020 le vendredi 22 mai 2020. Objectif, présenter à l’ensemble du conseil une autorisation de lotissement dans la commune, obtenue auprès des ministères en charge de l’habitat. Cette autorisation a été entérinée par le conseil à l’issue de la session.

A l’ordre du jour, étaient inscrits 03 points dont le plus saillant était l’autorisation de lotissement obtenue par le maire. Les deux autres points sont des points traditionnels des sessions de conseil municipal de manière général. Il s’agit de l’approbation du procès-verbal de la dernière session de l’année 2019 et des divers.

Avant d’entamer l’examen des différents points de l’ordre du jour, le quorum a comme de coutume, été vérifié. Et 37 conseillers sur 46 ont répondu présents.

A l’entame de la question du lotissement, le 2ème adjoint au maire, Lossani Sanou s’est retiré de la session car dit-il être opposé à ce sujet du fait que selon lui, il y a un passif du foncier à apurer d’abord. Faux, rétorquent certains conseillers qui affirment la tenue de travaux à huis clos sur la question et où tous les conseillers ont été invités.

Cette question d’apurement du passif a donc selon eux, trouvé solution au cours de ces travaux de huis clos. Ainsi, les conseillers de Bama ont à l’unanimité marqué leur accord pour le lotissement dont ils donnent quitus au maire d’entamer d’ores et déjà les travaux.

Les conseillers ont cependant souhaité que ce nouveau lotissement en vue soit fait dans la transparence. Chose que le maire a promis en demandant à tous les conseillers de mettre la main à la pâte pour que l’opération se déroule comme ils le souhaitent.

Le maire Lansina Gondé a donc, à l’issue du conseil affirmé qu’avant le début des travaux, il ira auprès du chef de village de Bama, du chef de canton de Bobo, de la communauté musulmane, de la communauté chrétienne et toute autre autorité coutumière ou morale notable afin de demander leurs bénédictions et accompagnement pour la réussite de cette opération de lotissement.

Notons que l’autorisation du maire de Bama pour le lotissement dans sa commune est conjointement signée du ministre de l’urbanisme et de l’habitat et de celui de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale.

Délivré le 23 avril dernier, cette autorisation permet au maire de lotir 300 hectares dont 100 hectares à Bama, 100 hectares à Badara et 100 hectares à Soyouléni avec des parcelles d’une taille moyenne de 240 m².

Abdoulaye Tiénon

Laisser un commentaire