Comité de gestion des marchés de Bobo : 1ère session ordinaire de l’année 2020

Le mardi 4 février 2020, les membres du Comité de Gestion des Marchés (CGM) de Bobo se sont réunis pour tenir la 1ère session ordinaire de l’année 2020 de la structure. Cette session était présidée par Ibrahima Traoré, président du CGM. Ainsi plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette première session de l’année.

Examen et adoption du procès-verbal de la réunion du 17 décembre 2019 ; la reprise de l’examen et de l’adoption du budget 2020 ; le point sur la gestion des ressources humaines ; la situation des redevances perçues de mai 2019 à décembre 2019 et janvier 2020 ; les dépenses budgétaires de l’exercice 2019 ; la question sur la reconduction du commissaire au compte; la situation des dossiers judiciaires sont entre autres les points inscrits à l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2020 du comité de gestion des marchés (CGM) de Bobo.

Selon le président du comité de gestion des marchés, cette session porte essentiellement sur le fonctionnement de la structure de gestion des marchés (SGM). En 2018, dit-il, le président du CGM, avait été révoqué et remplacé de façon irrégulière et illégale par le maire. Et le président Ibrahima Traoré d’exprimer la grande surprise du CGM face à l’absence de données comptables et de la situation de gestion sur l’exercice 2018 et 2019.

Ibrahima Traoré fait également savoir qu’après sa révocation, l’ex président du CGM a apporté avec lui tous les états financiers. Il estime qu’au moment où ce dernier était aux commandes, sous la coupe du maire, ce dernier n’a jamais saisi le CGM pour une prise de délibération du budget encore moins une adoption de la part du CGM, donc l’exécutif n’a jamais rien présenté de ce qui a été réalisé au CGM. Chose qui est contraire au statut du CGM.

Pour faire la lumière sur la gestion de l’exercice 2018, Ibrahima Traoré dit avoir fait appel à un cabinet d’audit. Pour lui, la SGM est une structure privée, donc pas question qu’une structure publique gère les fonds du privé. « Aujourd’hui, l’ex directeur révoqué par le CGM se permet de faire des opérations bancaires en lieu et place de la SGM » regrette-il.

Au terme de la rencontre, l’on peut retenir que le budget de l’année 2020 qui est estimé à trois cent vingt neuf millions (329.000.000) F CFA.

LD

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap