Clôture de la 1ère édition du Febaanou : satisfecit des organisateurs

Les rideaux sont tombés sur la première édition du festival de danses et de musiques africaines dénommé Febaanou, ce dimanche 7 mars 2021, sur la place de la mairie centrale de Bobo-Dioulasso. C’est avec un sentiment d’une première édition réussie que les organisateurs ont le regard tourné vers la prochaine édition.

« Je suis très comblée. Pour une première édition, ce fut au-delà de nos attentes. Comme on le dit souvent, pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Moi je suis très contente » s’est réjouie Flavienne Valérie Sawadogo, directrice artistique du FEBAANOU.

Pour elle, la machine est ainsi lancée et il n’y a pas de raison qu’il n’y ait pas d’autres éditions. « S’il plaît à Dieu, ça va se pérenniser, on va faire des éditions au fil des années » a-t-elle promis.

Pour la prochaine édition, la directrice artistique du FEBAANOU indique qu’il y aura beaucoup d’innovations. « Cette année, on s’est limité seulement au spectacle podium en soirée. Mais pour les éditions à venir, en plus du spectacle podium en soirée, nous comptons organiser des visites de sites touristiques dans la journée et une mini foire » a-t-elle fait savoir.

Bien que le festival se soit bien passé, les organisateurs au-delà de leur satisfaction ont relevé des difficultés rencontrées. « On a eu des difficultés, le constat au Burkina montre que la culture est le parent pauvre de toutes les activités. Il faut avoir de l’audace pour organiser une activité culturelle au Burkina. Nous avons osé et voici le résultat » a fait noter Valérie Flavienne Sawadogo qui souhaite que les mécènes pensent à soutenir les prochaines éditions du festival.

LD/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire