Clinique dentaire Baptiste de Bobo: La jeunesse des Églises Évangéliques Baptistes dénonce une mauvaise gestion

Le samedi 8 mai 2021, la jeunesse des Églises Évangéliques Baptistes de Bobo a organisé une conférence de presse devant la Clinique dentaire Baptiste de Bobo sise au secteur 10 ( Yéguéré ) pour dénoncer la mauvaise gestion de ladite clinique et de ses impacts négatifs sur les activités socioéconomiques et spirituelles des églises baptistes de Bobo-Dioulasso.

Dans la déclaration liminaire, le porte-parole, Alain Stéphane Bado, a fait l’historique de ce cabinet dentaire qui a été réalisé en 1986 par la Mission Baptiste Américaine avec pour objectif d’atteindre les populations par l’évangile en utilisant cette œuvre sociale. C’est donc une structure à but non lucratif. Selon le porte-parole, « à travers les activités de ce cabinet dentaire, plusieurs églises locales ont été implantées à Bobo et dans certains villages rattachés ».

Après le départ des missionnaires, le cabinet dentaire a été légué aux nationaux en 1997. Ces derniers ont continué les activités tout en gardant le caractère social et confessionnel du cabinet.

Mais depuis que le cabinet dentaire a été confié à l’actuel bureau national de l’Église Baptiste, tout a été désorganisé au sein du cabinet dentaire.

Selon les conférenciers, le cabinet dentaire a été transformé en un lieu de commerce, écartant ainsi son caractère social et sa mission d’annoncer l’évangile. « Les tarifs des actes et les produits sont augmentés de façon exagérée. Les populations de Yéguéré, de Colma et de Souroukoukin peuvent en témoigner », a ajouté Alain Bado.

Par ailleurs, le recrutement d’un nouveau gestionnaire a commencé a rendre impossible la vie des travailleurs du cabinet. Toute chose qui a provoqué le départ de tous les agents de santé expérimentés.

Les pasteurs de la région qui ont attiré l’attention sur cette situation dans le but d’un apaisement du climat social n’ont pas été écouté et pire, ils ont, selon Alain Bado, été convoqués devant les tribunaux.

Au regard de toutes ces difficultés, la Jeunesse Évangélique Baptiste de Bobo, pour le retour de la paix, exige que le cabinet dentaire soit fermé jusqu’à ce qu’un consensus soit trouvé  et qu’à l’ouverture, il retrouve son caractère social et confessionnel.

Les jeunes disent ne pas accepter un quelconque document faisant mention de l’expulsion de tout membre de l’Église Baptiste à Bobo et refusent la mise en place d’un comité de transition qui exclu la majeure partie de leurs responsables car « jusqu’à ce que consensus soit trouvé nous ne répondrons plus du bureau national de l’Église Baptiste ».

Si dans un délai raisonnable il n’y a pas de réponse favorable à ces revendications, les jeunes menacent de passer à la vitesse supérieure.

En réaction a cette sortie, le Pasteur Denis Dakuyo, le responsable de l’Église Baptiste de Bobo dit ne pas reconnaître « ces mécontents d’un jour ». Il traite cette sortie de la jeunesse  d’illégal et sans fondement. Pour lui l’Église est au-dessus de cette mêlée.

Il pense qu’avec le nouveau gestionnaire, ils ont le quitus du bureau national et comptent poursuivre les réformes nécessaires engagées pour donner un nouveau souffle au cabinet dentaire de Yéguéré.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

2 réflexions sur “Clinique dentaire Baptiste de Bobo: La jeunesse des Églises Évangéliques Baptistes dénonce une mauvaise gestion

  • 10 mai 2021 à 9 h 21 min
    Permalien

    Je rectifie que le pasteur DAKYO n’est plus le responsable de nos églises et le ne lui reconnaissez plus comme étant l’un de nos pasteur jusqu’à notre aire .Il était mais ne l’ai plus à cause de ces multiples manegance et tous le tort qu’il aurait causer à notre région.Trop c’est trop maintenant sa suffit il faut que sa change . Ceux qui ne sont pas d’accord avec le celà et veulent que Denis soit un pasteur des Baptiste,le Burkina est grand avec 13 région il peut partir là où il veut pour exercer son ministère s’il crois être appelé et établis par DIEU

    Répondre
  • 11 mai 2021 à 19 h 37 min
    Permalien

    Le monde se dégrade de plus en plus … C’est triste de voir à quel point les pasteurs (pas tous) sont devenus menteurs, voleurs, orgueilleux, cupide … l’Intérêt commun laisse place à l’intérêt individuel.
    Des pasteurs qui convoquent leurs frères pasteurs à la justice feignant de ne pas les connaître … Où est donc passé la vérité, le pardon, la tolérance et l’humilité qu’ils prêchent dans les églises ??? Quel avenir pour les églises Baptiste du Burkina si les premiers responsables à savoir les membres du bureau de l’union des églises évangéliques Baptiste du Burkina agissent de la sorte ??? Ils ne se soucient même pas de l’essort des âmes mais sont prêt à toutes les bassesses pour arrivé à leur sordide fin. Puisse Dieu faire triompher la vérité. Que ceux qui veulent avoir plus d’éclairage prennent contact avec l’association des églises évangéliques Baptiste de la région des Hauts-Bassins. Ceci est mon point de vue et n’engage que moi. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire