Citoyen du renouveau : un labo citoyen sur le quinquennat 2020-2025

Il s’est tenu ce samedi 15 août 2020, à Bobo-Dioulasso, un labo citoyen sur le quinquennat 2020-2025. Initié par « Citoyen du Renouveau », il s’est ouvert sous le thème : « comment consolider le processus de transformation structurelle aux plans institutionnel, judiciaire, économique et social du Burkina post insurrection ».

Ils ont été nombreux, venus d’horizons divers, à prendre d’assaut la salle de conférence du centre Muraz de Bobo-Dioulasso afin de participer à ce laboratoire citoyen.

Durant cette activité, comme l’a souligné Harouna Kaboré, président national du mouvement, « citoyen du Renouveau », il sera question pour les participants, avec les communicateurs, de discuter sur leur apport à la consolidation des transformations amorcées depuis les 30 et 31 octobre 2014, date de l’insurrection populaire.

Ces transformations se situent, à l’entendre, à plusieurs niveaux, tels ceux judiciaire, institutionnel, économique et social. Il sera donc fait soutient-il, un état des lieux de la situation et dégager des perspectives, apporter des idées nouvelles pour continuer à bâtir un « pays démocratique » qui se développe sur le plan économique et social.

Il appartiendra, continue-t-il, aux décideurs de les exploiter pour que durant les 5 prochaines années, « notre pays puisse aller de l’avant ».

Pour cela, renchérie Harouna Kaboré, le mouvement Citoyen du Renouveau reste convaincu qu’il faut un renforcement de la démocratie, un fonctionnement de la justice, une cohésion sociale et un retour à la source, entres autres.

Notons que Citoyen du Renouveau, selon son manifeste, a une approche souple mais rigoureuse. Son action répond au triptyque : converser-converger-convertir. Converser pour établir un dialogue entre citoyens.

Converger, pour évoluer ensemble afin que les idées, les efforts ressources tendent vers un but commun. Convertir, pour agir avec la ferme intention de transformer une vision commune en actions profitables pour le peuple.

Abdoul-Karim E. Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire