Ciné Guimbi: les travaux de finition lancés

Ce lundi 12 avril 2021, l’association de soutien du cinéma au Burkina Faso ( ASCBF) a animé une conférence de presse sur le site du ciné Guimbi en réhabilitation depuis 2015. Il s’agissait pour les organisateurs de ce point de presse d’informer l’opinion publique en générale et la population Bobolaise en particulier, de l’ouverture prochaine des salles de ciné Guimbi.

Pour une des principaux conférenciers, Lili Auderset, plus que de rassurer la population, aujourd’hui c’est un jour de célébration du démarrage de la finition du ciné Guimbi. Tout comme Cheick Minougou, conducteur du chantier, Lili Auderset indique que faire un cinéma va au-delà de projeter des films. 

« Dans un cinéma, les gens viennent faire toutes sortes de choses à savoir boire un verre, échanger avec des amis ou voir un film. C’est dans cette optique que nous avons voulu d’une part créer un lien social d’échange et d’autre part insérer dans le ciné Guimbi des projets de cinéma comme l’éducation à l’image ou d’autres projets qui renforcent les capacités des acteurs culturels » a-t-elle dit.

Pour elle, faire du ciné, c’est aussi aider les gens à monter leurs entreprises culturelles et aider les femmes à comprendre et à faire de petits films. Le projet ciné Guimbi, estime Lili Auderset, c’est surtout un projet social et culturel pour la ville de Bobo-Dioulasso.

Elle n’a toutefois pas manqué de souligner les difficultés rencontrées dans la réhabilitation du ciné Guimbi. A-t-elle donc noté des difficultés financières mais salue le soutien de partenaires privés et extérieurs, de l’union européenne et de l’agence Française de développement qui ont permis de surmonter ces problèmes.

Elle a aussi indexé la maladie à coronavirus qui a entrainé l’arrêt du chantier. Elle souhaite cependant que cette reprise puisse permettre au ciné Guimbi d’ouvrir ses portes dans de bonnes conditions afin que les gens puissent venir librement suivre les films.

Pour le conducteur du projet de finition du ciné Guimbi, Cheick Minougou, le projet est exécuté à 80%. Il ajoute qu’il reste à mettre les moquettes, le revêtement des sols et des mûrs et l’installation des sièges. Il s’agit pour lui de savoir attirer toute la classe sociale en faisant d’autres activités au sein du site du ciné.

Il est à préciser qu’à terme, le ciné Guimbi aura une capacité de 172 places plus 4 places réservées aux personnes à motricité réduite. Il sera composé aussi d’un restaurant, de bureaux, d’une salle de ressource, une esplanade de 250 places.

Lass/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire