Cimasso : le comité de Suivi du PGES fait le bilan de ses actions

Le comité de suivi du Plan de Gestion des Impacts Environnemental et Social de Cimasso (CS-PGES) a rencontré à Bobo-Dioulasso le mardi 11 février 2020, des journalistes de la ville de Sya pour faire le bilan de ses activités et les perspectives à venir.

En ce qui concerne les activités réalisés, elles sont de deux ordres. Il ya celles menées par l’autorité régionale en l’occurrence le gouverneur et celles menées par le Comité.

Les autorités ont accordées des audiences aux différentes couches sociales que sont les riverains, les propriétaires terriens, les autorités coutumières et religieuses, les personnes ressources, les administrations publiques et Cimasso, en vue de la mise en place du comité de suivi et de la résolution des incompréhensions.

À ce jour, sur les 6 points de revendications des populations riveraines soumis au CS-PGES, 3 connaissent une mise en œuvre effective selon les conférenciers. Il s’agit de l’évaluation de l’étude des Impacts environnemental et Social de toutes les habitations mitoyennes à l’usine Cimasso; la réévaluation des 32 premiers ménages ayant fait l’objet de premières études et l’établissement de procès verbaux à l’issue des indemnisations ou des réparations des dommages causés aux riverains et une copie transmis aux membres de l’association des riverains. Les 3 autres points sont en cours de résolution.

Concernant les actions menées par le CS-PGES avec l’accompagnement de Cimasso, on peut citer en interne l’élaboration des textes réglementaires qui régit le fonctionnement et le mode d’action du CS-PGES, l’élaboration d’un plan d’action et la tenue des rencontres d’échanges et de partages d’informations.

A l’externe, les actions entreprises par le CS-PGES sont relatives à la participation à des rencontres conviées par les partenaires (la mairie de l’arrondissement 6 , les riverains et les propriétaires terriens ).

Entre autres, le comité dit avoir également organisé un reboisement , le paiement des dommages et intérêts aux riverains affectés. Le reprofilage de voies aux alentours de l’usine , le raccordement des populations riveraines aux réseau d’eau potable de l’ONEA , la construction d’un pont de franchissement au profit des riverains , la construction et la réception de 3 bornes fontaines sont d’autres actions.

Dans le souci d’atténuer la poussière sur la principale voie qui jouxte la fin du goudron du port sec jusqu’à l’entrée de l’usine, la direction de Cimasso, en appuie aux collectivités territoriales, a conclu un marché en vue de la couverture de cette voie par de la mélasse de canne à sucre et le bétonnage de la devanture de l’usine et du parking central.

Pour l’année 2020, les perspectives vont s’articuler autour de la mise en œuvre du plan d’action et des recommandations de la mission du Bureau National d’Études d’Impacts Environnemental et Social (BUNEE) reçu le 23 janvier 2020 par le CS – PGES.

En conclusion le comité, sans langue de bois, dit noter avec satisfecit des avancées louables. Il profite de l’occasion pour saluer et remercier tous ceux et toutes celles qui ont contribué à l’apaisement des tensions et à l’implantation de l’usine qui est aujourd’hui une réalité.

Le CS-PGES dit rester disposer et disponible à accompagner les riverains pour la prise en compte de leurs préoccupations dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’Entreprise d’une part et d’autres part à accompagner Cimasso à réaliser ses objectifs.

Biko

Laisser un commentaire