Chute du MPP : Armand Beouindé reconnait les pêchés du parti

L’ancien maire de Ouagadougou, Armand Beouindé, a conduit une mission du MPP à Bobo-Dioulasso pour échanger avec les militants de la province du Houet.

Remobilisation. C’est le mot d’ordre de la mission du MPP conduite par Armand Beouindé à Bobo-Dioulasso.

Occasion pour les militants de la capitale économique de se « décharger »,  cette rencontre a été le lieu pour le chef de mission de l’ancien parti au pouvoir de reconnaitre les erreurs du parti, ce qui a conduit à sa chute.

« Il faut avoir l’humilité de reconnaître que nous avons échoué. Nous avons échoué parce que nous n’avons pas tenu notre promesse : la rupture. Quand nous avons pris le pouvoir en 2015, nous avons promis la rupture. Chose qu’on n’a pas fait. Pire, nous avons amené les hommes dit de l’ombre venir restaurer les vieilles pratiques que notre peuple a toujours combattu » a-t-il reconnu.

Toutefois, pense-t-il que cela pourrait s’expliquer par la vitesse avec laquelle les évènements se sont succédé. « Il y a l’insurrection, un coup d’état manqué, puis les élections. Quand nous avons gagné les élections, les attaques terroristes ont aussitôt commencé. Les choses sont allées tellement vite qu’il était difficile pour nous » a-t-i expliqué.

Pour l’ancien maire de Ouagadougou, le MPP n’est pas tombé : « Le parti a trébuché, mais il n’est pas tombé ». Toutefois, est-il rassuré par l’engagement des militants du Houet à rester toujours fidèles au parti. « Ce que nous avons entendu ce matin à Bobo nous réconforte » s’est-il réjoui.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap