Développement du service de l’ophtalmologie du CHUSS à l’horizon 2030: un plan stratégique en gestation

L’ONG Light for the World a initié au profit du Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS), un atelier d’élaboration d’un plan stratégique de développement de l’ophtalmologie vision 2030. L’objectif de cet atelier est de déterminer une directive pour ce service afin de pouvoir élaborer des projets opérationnels. L’ouverture des travaux de l’atelier est intervenue dans la matinée de ce jeudi 18 juin 2020 au centre Muraz de Bobo-Dioulasso.

Le présidium à l’ouverture des travaux

Déterminer une vision stratégique sur 10 ans pour le service ophtalmologie du centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) est le principal objectif de la tenue de cet atelier.

Initié par l’ONG Light for the World, l’atelier réunit les spécialistes du domaine durant 48 heures. Ils auront à réfléchir pour mettre en place un guide qui puisse permettre au service de l’ophtalmologie du CHUSS de rédiger des projets opérationnels sur les 10 années à venir.

Pour le directeur général du CHUSS, Bakary Gustave Sanon, l’avenir du service de l’ophtalmologie du centre hospitalier dépendra en partie de ce qui sortira de cet atelier comme guide pour cette spécialité. Pour ce faire, il a invité les participants à s’impliquer activement dans les travaux pour dit-il, obtenir un plan stratégique de qualité.

Chef de service ophtalmologie du CHUSS, Professeur Jean Diallo s’est réjoui de l’initiative de l’atelier qu’il a salué à sa juste valeur. Il estime que ces travaux permettront au service qu’il dirige de pouvoir mieux s’orienter car est-il convaincu que la mise en place d’un guide aidera à déterminer la direction à suivre pour l’atteinte des résultats escomptés.

Elie Bagbila, directeur Pays de l’ONG

Directeur Pays de l’ONG Light for the World, Bagbila Elie trouve le bienfondé de cette initiative dans le fait que les centres hospitaliers universitaires sont les derniers recours pour les populations surtout dans le domaine des soins oculaires.

Pour lui, si des services hospitaliers comme l’ophtalmologie ont, dans leur fonctionnement un plan stratégique sur un long terme, ils ne peuvent qu’être plus opérationnels à tout point de vue.

Toute chose qui facilitera, selon le directeur Pays de Light for the World, leur accompagnement par l’ONG qui est partenaire au CHUSS.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire