CHU de Bobo : le Syntsha dénonce une « mauvaise gestion » de la covid-19

La sous-section du syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) du centre hospitalier universitaire Sourou Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso a animé une conférence de presse, le vendredi 30 octobre 2020 pour dit-elle, dénoncer une «mauvaise gestion» de la maladie à coronavirus au sein de ce centre de santé de référence.

« Le but de cette conférence de presse est d’interpeller les plus hautes autorités et de prendre à témoin l’opinion publique sur la mauvaise gestion du covid-19 au sein du CHUSS ». C’est par ces mots que le secrétaire général de la sous-section du SYNSTHSA du CHUSS, Yaya Traoré a débuté la conférence de presse dont il a été le principal animateur.

Selon ce dernier, la situation du coronavirus est très préoccupante pour les agents de santé qui interviennent sur tous les sites de prise en charge de la maladie. Il indique que la propagation du virus en leur sein pose la question de la protection des agents. 

Et au secrétaire général d’ajouter que « c’est ayant constaté la démission totale des autorités sanitaires que le coordonnateur du comité sectoriel santé, le docteur Brice Bicaba a, lors d’un point de presse déclaré qu’il nous faut habituer à vivre avec la covid-19 ».

Face à cette situation que dénonce le SYNTHSA, ses responsables entendent bander les muscles pour se faire entendre. « Nous avons plusieurs armes mais nous privilégions la voie du dialogue » a déclaré Yaya Traoré.

De ce fait, le principal conférencier invite les autorités à prendre les dispositions nécessaires pour protéger les agents de santé ainsi que les malades et leurs accompagnants avant de mettre l’accent sur le respect des mesures barrières.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire