Championnat national de basketball : Les finales se sont jouées à Bobo

image_pdfimage_print

Le championnat national du basketball a connu son apothéose à Bobo-Dioulasso, le samedi 17 juillet 2021. Des phases finales qui se sont jouées dans les catégories minimes et cadettes. C’était en présence du premier responsable de la Fédération burkinabè de basketball (FEBBA), ses collaborateurs et des autorités locales en charge du sport.

Les phases finales du championnat national de basketball des catégories minimes et cadettes se sont jouées à Bobo-Dioulasso. Ainsi dans la catégorie minime fille, c’est l’équipe de l’AS Douane (31) qui a remporté le trophée face à l’ESB (02) et chez les garçons de la même catégorie, c’est l’ASGOB (53) qui s’est imposé à l’AS Douane (52).

Quant aux équipes de la catégorie cadette, c’est l’AS Douane (48) qui a remporté le trophée chez les filles face à l’ABC-B (20). L’équipe cadette des garçons qui s’est hissée sur la plus haute marche de la compétition est l’AS Sonabhy (47) qui était opposée à OBC (36).

Chaque équipe vainqueur est repartie avec une enveloppe de 25 000 FCFA, des ballons et des médailles. Les équipes finalistes perdantes sont quant à elles reparties, chacune avec une enveloppe de 20 000FCFA, des médailles et des ballons.

Pour les entraineurs des équipes victorieuses, leurs sacres ne devraient pas leur faire dormir sur leurs lauriers car ces jeunes basketteurs constituent la crème des étalons de cette discipline pour les années à venir.

Pour cela, ils promettent de redoubler d’efforts pour que ces jeunes puissent un jour hisser très haut le drapeau du Burkina. Quant aux coaches des équipes finalistes malheureuses, il y a des leçons qui seront tirées de ces défaites afin d’améliorer les points faibles de leurs formations pour prendre le dessus aux prochaines compétitions.

Les vainqueurs avec leurs médailles

Président de la fédération burkinabè de basketball (FEBBA), Souleymane Yaméogo s’est satisfait de la bonne tenue de ce championnat qui a permis aux enfants de mesurer leurs talents car « ils manquaient de compétition depuis un certain moment ».

Il fait savoir que le choix de Bobo-Dioulasso pour jouer ces finales est une interpellation pour la réalisation d’infrastructures adéquates au sport de manière générale et au basketball en particulier.

Avec le niveau de jeu qu’il a bien apprécié, Souleymane Yaméogo nourrit l’espoir de voir ces jeunes joueurs prendre part à des compétitions internationales. A cet effet, il a annoncé que les entraineurs des différentes équipes de basketball auront des formations de perfectionnement.

Ainsi, le président de la fédération burkinabè de basketball n’a pas manqué de saluer les efforts du ministère des sports qui a décidé de travailler à développer davantage le basketball au Burkina Faso.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.